Twitch répond enfin aux streameurs trolls qui diffusent du contenu pornographique et sous copyright - Dexerto.fr
Divertissement

Twitch répond enfin aux streameurs trolls qui diffusent du contenu pornographique et sous copyright

Publié le: 17/Juin/2019 15:55 Modifié le: 17/Juin/2019 16:28

by Jules Serrurier

Partager


La plateforme de diffusion en continu Twitch a engagé une action en justice contre un groupe de streameurs infiltrés sur le site avec des contenus sous droits d’auteur et pornographique, qu’ils ont ensuite diffusés sur plusieurs chaînes.

En mai, Twitch avait été vivement critiqué pour avoir permis à des images de l’attaque terroriste de mars à Christchurch d’être diffusées en streaming en utilisant le jeu de cartes de Valve, Artifact, comme catégorie.

Au cours de la fin de semaine, à compter du vendredi 24 mai, les streameurs ont également utilisé la catégorie Artefact pour diffuser du contenu protégé par le droit d’auteur, tel que des films et des émissions de télévision ainsi que diffuser du porno. Et tout cela, à l’encontre des règles de la communauté du site détenu par Amazon.

Publicité

Twitch

Maintenant, il semble que Twitch ait finalement décidé de prendre des mesures contre ceux qui ont transgressé les règles de la plateforme, entamant des poursuites judiciaires contre les streameurs étant impliqués dans la situation.

Selon Bloomberg, Twitch Interactive Inc. a déposé une plainte auprès du tribunal de district américain en Californie, demandant qu’il soit interdit aux personnes impliquées d’utiliser le site à l’avenir et qu’elles paient elles-mêmes des dommages et des réparations.

Dans la plainte, les personnes impliquées ne sont pas nommées, mais sont appelées « John and Jane Does 1-100 », l’entreprise continuant d’essayer de connaître l’identité des personnes impliquées.

Publicité

Unsplash

Twitch déclare que cela a été fait « pour supprimer les publications offensives et interdire les comptes des utilisateurs qui les publient« , mais a constaté que les robots ont rapidement commencé à réorganiser le contenu interdit, et ont également contribué à amener les utilisateurs de la plateforme à accéder au contenu.

Le problème est devenu si grave que la société a été temporairement obligée d’empêcher les nouveaux utilisateurs de diffuser sur le site alors qu’ils travaillaient à sa résolution. L’affaire a été officiellement déposée devant la cour de district américaine le jeudi 14 juin et des audiences sont actuellement prévues. Nous ne manquerons pas de mettre à jour ce message au fur et à mesure que de nouvelles informations seront disponibles.

Publicité