Une streameuse Warzone se fait swatt, un policier ambiance le live

Twitch : Nadia

La streameuse Nadia s’est fait swatté en plein live sur Warzone mais un officier de police a réussi à détendre l’atmosphère avec brio.

Ces derniers jours, de nombreux streamers se sont fait swatté et c’est alarmant. On compte déjà IShowSpeed, Keffals et Adin Ross qui ont été victime de cette tendance terrifiante depuis peu. C’est quelque chose qui est presque devenu banal pour les streamers américains.

Récemment, Nadia a dû se rebeller contre des spectateurs sexistes qui ont transformé un clip de Warzone en simulation de quelqu’un faisant la vaisselle.

Des membres de la communauté se sont tout de même avancés pour offrir leur aide à Nadia dont Jake Lucky. Et désormais la police est obligée de débarquer chez elle à cause de très mauvaises blagues. Il peut réellement être effrayant d’être une femme dans le monde des jeux vidéo.

Nadia swattée en plein live sur Twitch

Le swatting est une démarche malintentionnée qui consiste à trouver l’adresse d’une streameuse ou d’un streamer pour ensuite demander aux forces de l’ordre de s’y rendre en prétendant que quelque chose de grave s’y passe.

Nadia a mystérieusement disparu lors d’un streamer et elle est finalement revenue à la caméra avec un officier de police confirmant qu’elle a bien été victime de swatting.

L’officier semblait extrêmement compréhensif et connaissait visiblement l’univers de Twitch. Il a salué le chat Twitch de Nadia pour ensuite demander à ses spectateurs : “Pouvez-vous au moins envoyer quelques emotes dans le chat, ou au moins mettre un peu d’ambiance ?”

Il a clairement fait de son mieux pour détendre l’atmosphère pesante de ce stream suite au swatting et il en a profité pour s’en prendre gentiment à la personne à l’origine du swatting : “Son stream n’a pas besoin de se finir aussitôt à cause d’un quelqu’un qui a voulu faire l’abruti.”

Les fans espèrent désormais que Nadia n’aura plus à faire face à ce genre de problème très inquiétant dans le monde du streaming.

Chargement...