Qu’est-ce que le boosting inversé dans Warzone 2 ?

Pillage Warzone 2Activision

Alors que le SBMM continue de faire débat auprès de la communauté Call of Duty, certains joueurs essaient de brouiller le système en faisant du boosting inversé (reverse boosting) sur Warzone 2, une pratique qui est loin de faire l’unanimité.

Comme son prédécesseur, Warzone 2 propose un système de matchmaking basé sur les compétences, mis en place afin de rassembler dans une même partie des joueurs avec des compétences équivalentes.

Depuis le début, ce système a été un important sujet de discorde au sein de la communauté Call of Duty, car de nombreux joueurs estiment qu’il crée un environnement trop compétitif.

L’article continue après la publicité

D’autres au contraire voient ce système d’un bon œil, avançant qu’il permet aux joueurs de se mesurer à d’autres joueurs de même niveau et leur évite de se retrouver face à des joueurs de niveau supérieur qui les battront probablement à plate couture.

Néanmoins, ces lobbies plus difficiles ont conduit de nombreux joueurs à se tourner vers le boosting inversé en vue de se retrouver face à des joueurs avec un plus bas niveau, histoire de tirer plus facilement son épingle du jeu.

Qu’est-ce que le boosting inversé sur Warzone 2 ?

Le boosting inversé est une méthode utilisée par certains joueurs pour combattre le SBMM et se retrouver dans des lobbies avec d’autres joueurs considérés comme moins compétents en faisant croire au système de matchmaking qu’ils sont moins compétents que ce qu’ils sont réellement.

L’article continue après la publicité

Pour ce faire, des joueurs se mettent à réaliser volontairement des performances médiocres de manière constante, à se faire tuer en boucle pendant plusieurs parties d’affilée jusqu’à ce que le matchmaking les envoie dans des lobbies de niveau inférieur.

Meilleure arme de Warzone 2 après le patch Saison 1 RechargéeInfinity Ward
Warzone 2 souffre du boosting inversé, mais il est compliqué de mesurer à quel point.

Pour faire croire qu’ils ont un niveau inférieur à la normale, de plus en plus de joueurs perdent intentionnellement jusqu’à se retrouver face à des joueurs moins compétents et moins expérimentés qu’eux. Cela permet aux joueurs de jouer de manière décontractée et de réaliser plus facilement de belles performances, sans pour autant trop en faire afin de rester dans ces lobbies.

L’article continue après la publicité

Le boosting inversé est-il considéré comme de la triche ?

En théorie, oui. Mais en réalité c’est bien plus complexe. Les joueurs qui pratiquent le boosting inversé manipulent le matchmaking du jeu pour obtenir des lobbies plus faciles. Cependant, il est difficile pour les développeurs de s’attaquer à cette pratique.

Alors qu’un ordinateur pourrait être capable de détecter l’influence d’un logiciel extérieur, il faut une évaluation humaine pour déterminer si une personne abuse intentionnellement du système mis en place ou si elle a simplement eu une série de mauvaises parties.

Enfin, l’efficacité de cette pratique limitée. Les joueurs devront investir beaucoup de temps pour saboter leurs statistiques et affronter de moins bons joueurs qu’eux. De plus, lorsqu’ils se trouvent dans des lobbies plus faciles et qu’ils les dominent, le SBMM du jeu les replacera probablement dans des lobbies difficiles s’ils n’arrivent pas à trouver le juste milieu.

L’article continue après la publicité