Call of Duty

Des joueurs Warzone se font shadowban et jouent avec des tricheurs

Publié le: 29/Déc/2020 18:38

by Gaston Cuny

Partager


Un certain nombre de créateurs de contenu, de streamers et de joueurs réguliers de Call of Duty pensaient avoir été «bannis» ou «mis sur liste noire» dans Warzone, étant contraints de pénétrer dans des parties pleines de hackers, simplement pour avoir été dénoncés par des adversaires.

La triche est une épine constante du côté de Warzone depuis le premier jour, car le jeu croisé fait des aimbots, des wallhacks et d’autres avantages déloyaux prédominants même pour les joueurs de console.

Publicité

Il existe une fonction de rapport en jeu, permettant à n’importe quel joueur de signaler tout adversaire pour tricherie en seulement quelques pressions de bouton. La montée de la tricherie a rendu de nombreux joueurs trop méfiants, et les faux rapports sont donc très courants.

Maintenant, certains joueurs affirment que bien qu’ils ne trichent pas, ils sont signalés comme des tricheurs grâce à une bonne visée naturellement – en particulier avec le DMR incroyablement puissant qui domine désormais Verdansk.

Call of Duty

Shadowban de Warzone pour les tricheurs présumés

Il semble – bien que cela ne puisse pas être confirmé – que si votre compte est fréquemment signalé pour triche, vous pourriez être placé dans des parties avec un facteur de confiance inférieur (c’est-à-dire avec d’autres joueurs également fréquemment signalés pour tricherie).

Si cela est vrai, cela signifierait que de bons joueurs, jouant équitablement sans tricheurs, pourraient se retrouver dans une boucle sans fin face à des tricheurs, simplement parce qu’ils ont été signalés. Le problème a été soulevé par le youtubeur Tomographic, qui a expliqué sa propre expérience.

« Essentiellement, mon compte a été mis sur la liste noire du système de matchmaking, et j’ai maintenant été déplacé dans une ‘tranche de tricheur' », explique-t-il. « Je rencontre d’innombrables tricheurs maintenant. Et ça craint que je ne puisse pas jouer avec mes amis, car toutes mes parties sont occupées par des tricheurs. Le système de matchmaking me considère comme l’un des méchants, et cela ruine le jeu pour tout le monde. »

Publicité

Des joueurs de Warzone bannis « sans raison »

Sur les forums Activision, les joueurs prétendent également avoir des bannissements fantômes, sans réponses utiles des équipes de support.

Treyarch

Il n’y a pas de réponse sur les forums d’Activision Support – et il n’y en aura probablement pas à venir. Pour qu’un système comme celui-ci soit efficace, il devra être gardé secret, pour éviter que de mauvais acteurs essaient d’abuser du système.

Mais, dans sa mise en œuvre actuelle, il semble que les joueurs pourraient cibler de manière malveillante un adversaire avec de faux rapports d’interdiction, ou simplement croire à tort qu’ils trichent.

Le problème risque de s’aggraver alors que le DMR 14 reste l’arme la plus puissante du jeu, car les joueurs qui sont tués si rapidement par cette arme à dégâts élevés sont peut-être plus susceptibles de signaler leur tueur pour triche.

Call of Duty

Sur Warzone une nouvelle vague de ban s’abat sur les tricheurs

Publié le: 23/Fév/2021 17:34

by Martin Thibaut

Partager


Les développeurs de Warzone, Raven Software, ont confirmé qu’ils avaient lancé une autre grande vague de ban. Elle concerne les joueurs qui avaient triché et utilisé des logiciels tiers dans le battle royale avant la saison 2.

Depuis sa sortie en mars dernier, Warzone s’est consolidé avec Apex Legends et Fortnite comme l’une des offres de premier plan sur le marché du battle royale.

Publicité

Le jeu devient de plus en plus complet, mais un gros problème est apparu: la triche. Les wallhacks, aimbots, ainsi que les autres bugs et exploits sont légion sur Warzone.

Une chose dont les fans se plaignent, à juste titre, de plus en plus finissant même parfois par se détourner de Warzone. Les développeurs ont donc lancé suite à cet exode un mouvement pour débarrasser des tricheurs, déployant de grandes vagues de ban à différents moments.

Publicité
Warzone à la troisième personne
Activision
Malgré la popularité de Warzone, les tricheurs et les bugs sont toujours légion à Verdansk.

Début février, les développeurs ont lancé des vagues de ban qui aurait éliminé plus de 60000 tricheurs.

La question d’un anti-cheat stable et effectif plane toujours, malheureusement aucune avancée conséquente n’ont été publiées par les développeurs à ce niveau.

« Nous avons dit qu’il y en aurait plus … Une autre nouvelle vague de ban a été lancée sur #Warzone », ont tweeté les développeurs le 22 février, sans donner à nouveau le montant exact du nombre de tricheurs qui avaient été touchés.

Publicité

Bien sûr, la nouvelle ravit les joueurs, mais il y a des choses que beaucoup aimeraient voir changer. Il y a encore des plaintes concernant des armes surpuissantes, des accessoires trop puissants et différents autres bugs dans le jeu.

Il reste à voir si ces vagues de ban vont continuer maintenant qu’il y en a eu trois en deux semaines. Ou si un système automatique efficace est mis en place pour gérer la situation.