Fortnite

Team Vitality se sépare de deux de ses meilleurs joueurs Fortnite

Publié le: 24/Jan/2020 18:03

by Cyril Pomathiod

Partager


Une grosse annonce vient de secouer la scène e-sport Fortnite française : deux célèbres joueurs français quittent la Team Vitality.

Ce sont deux jeunes prodiges de la scène FR qui quittent le navire Vitality après une collaboration d’un an : Maxalibur et Keolys.

Publicité
Annonce du départ de Keolys et Maxalibur de Team Vitality
Team Vitality
Keolys et Maxalibur : deux joueurs de talent qui espéraient sans doute de meilleurs résultats en 2019

Après un début d’année 2019 encourageant où le duo parvient à obtenir des résultats satisfaisants à la Rocket-O-Lama Cup (5ème place) ou encore à la Lyon e-Sport (12ème place), les deux joueurs peinent à évoluer. Rapidement, Keolys se tournera vers Hawkers alors que Maxalibur enchaînera les formations différentes : avec Robi, Seth, DRG ou encore SPK… sans grand succès pour les deux français qui décrochent quelques jolis placements par ci par là sans pour autant se démarquer du lot.

C’est donc tout naturellement que Keolys, Maxa et Vitality se séparent à l’orée de cette saison 2020 pour laquelle ils ont sans aucun doute besoin d’un changement d’air pour pour atteindre leurs objectifs.

Pour Keolys, cette année se profile sous son meilleur jour puisque le jeune joueur a déjà retrouvé une écurie qu’il connait bien : LDLC OL. En effet, c’est avec cette structure que Keolys a lancé sa carrière compétitive avant de rejoindre Vitality quelques mois plus tard. Un retour au source, donc, qui l’aidera on l’espère à s’affirmer en tant que l’un des meilleurs joueurs français de Fortnite !

Publicité

En ce qui concerne Maxalibur, l’avenir semble plus incertain. Si le joueur est lui aussi rapidement passé par LDLC avant de prendre ses marques chez Vitality, rien ne semble indiquer qu’il ait été recruté à nouveau. Malgré les messages de ses fans sur Twitter qui semblent penser que le joueur va suivre son collègue Keolys, c’est une annonce de Maxalibur lui-même qui pointe dans une autre direction.

Ce tweet laisse donc penser que Maxa n’a pas encore trouvé sa nouvelle maison pour 2020. Néanmoins, le jeune joueur a prouvé son talent à de multiples reprises et il est peu probable qu’aucune équipe ne tente de l’approcher afin qu’il porte haut leurs couleurs sur la scène e-sport Fortnite.

E-Sport

En forme olympique, G2 Esports veut sa revanche contre Fnatic en LEC

Publié le: 23/Fév/2021 14:41

by Thibaut Vancaeyseele

Partager


Enchaînant les solides performances et dominant le LEC de la tête et des épaules, G2 Esports semble difficile à arrêter, mais Fnatic, qui a déjà fait tomber une fois les champions, vise cette semaine, le deuxième exploit de suite.

8 fois champion d’Europe, 4 fois d’affilée, série en cours. G2 Esports est l’ogre de la scène européenne, et ce n’est un secret pour personne.

Publicité

Parfois vacillant lors de la saison régulière de certaines saisons, le champion en titre a pris les choses en main sur ce spring split 2021, et apparaît comme plus dominant que jamais. L’équipe reste notamment sur une série de 4 victoires convaincantes, se permettant même de tester des champions moins conventionnels, comme un Sion support la semaine dernière qui, en combinaison avec la Senna de Rekkles, a offert des moments mémorables.

Cependant, G2 Esports n’est pour autant pas invaincu cette saison, et est même déjà tombé par 2 fois. La première défaite était face à Schalke 04, la bête noire attitrée de G2, contre qui ils se sont vengés samedi dernier.

Publicité

L’autre défaite est d’autant plus intéressante, puisque c’est Fnatic, l’ennemi juré, qui est venu à bout de G2 Esports. Alors oui, des problèmes de connexion ont probablement entaché la partie, qui aurait peut-être pu être plus équilibrée sans ces soucis. Il n’empêche que Fnatic, fort d’un nouveau style de jeu tout en agression, sont venus facilement à bout de G2 et de leur ancien joueur star, Martin « Rekkles » Larsson.

Un duel légendaire

Il faut dire que le visage que nous montre Fnatic depuis que l’équipe a perdu son légendaire capitaine est pour le moins surprenant. En recrutant Elias « Upset » Lipp, puis en remplaçant Tim « Nemesis » Lipovšek par Yasin « Nisqy » Dinçer, Fnatic a laissé les clés de son jeu aux trois joueurs restants. Et qui de mieux que Gabriël « Bwipo » Rau, Oskar « Selfmade » Boderek et Zdravets « Hylissang » Iliev Galabov pour insuffler un jeu agressif à son équipe ? Probablement personne. A eux trois, ils ont repris les rênes du style Fnatic, le rendant beaucoup plus explosif.

Pour le moment, ce style amène une réussite mitigée. Capable de coups d’éclats, comme lors de leur victoire face à G2, mais aussi de gros ratés, l’équipe est tout de même très agréable à suivre, et semble de plus en plus en contrôle de son agressivité débordante.

Publicité

Cependant, la semaine dernière aura été très compliquée pour Fnatic. Deux défaites de rang, face à MAD Lions, et surtout contre Team Vitality, qui restait alors sur 7 défaites d’affilée, ont ramené Fnatic sur terre en même temps qu’ils quittaient le podium de LEC. Ils abordent ainsi ce duel légendaire en manque de confiance, mais avec l’avantage dans la confrontation directe.

Ce match est et restera l’un des plus grands du LEC, probablement même le plus important. C’est le « classico » du championnat européen, et historiquement G2 Esports domine largement. Il faut même remonter à février 2018, soit 3 ans, pour voir la trace d’un split durant lequel Fnatic a remporté ses deux matchs face à G2 Esports.

A cette époque, Rasmus « Caps » Winther et Rekkles n’avaient pas encore changé de camp, et c’est bien sous la bannière de G2 Esports qu’ils essaieront d’empêcher leur ancienne équipe de rééditer leur exploit, 3 ans après.

Pour ne rien rater de ce match avec tant d’histoire, soyez au rendez-vous samedi 27 février, à 21h.