Dr Disrespect ne supporte plus Warzone dans l’état actuel des choses

Martin Thibaut
Dr Disrespect Warzone
Activision

La star du streaming Dr Disrespect a déploré l’état actuel de Warzone après qu’un joueur en colère l’ait accusé d’utiliser des hacks dans une partie sur Caldera.

Alors qu’Activision et Raven Software ont tenté d’enrayer l’épidémie de triche dans Warzone, les pirates informatiques ont trouvé à de multiples reprises le moyen de ruiner l’expérience des fans de Call of Duty.

Malgré l’intégration de l’anti-cheat Ricochet, qui a permis de bannir des centaines de milliers de comptes, il est encore fréquent de participer à un match et de se retrouver dans la ligne de mire d’un hacker.

Dr Disrespect a déploré à plusieurs reprises l’augmentation du nombre de tricheurs dans le battle royale, et a constamment désinstallé puis réinstallé Warzone en conséquence. Cependant, même lui a fait l’objet d’accusations de tricherie, et il a assimilé cela à l’état actuel du jeu.

Dr Disrespect sur l’état actuel de Warzone

Le Doc qui est lui-même un ancien développeur de Call of Duty, jouait seul à quelques parties sur Caldera lorsqu’il a rencontré un joueur sur lequel il a réussi à prendre le dessus.

Il s’est rapidement retourné et a abattu le joueur sans méfiance, et l’a même trollé pendant qu’il essayait de se ranimer. Lorsque le Dr Disrespect a finalement éliminé son adversaire, le joueur a rapidement accusé le streamer d’utiliser lui-même des hacks sous une forme ou une autre.

“Merde, tout le monde pense que tout le monde pirate dans ce jeu, hein ?” s’est-il exclamé. “Genre, c’est un peu ce que ce jeu est devenu tout le monde s’accuse mutuellement de tricher.”

S’il n’est pas rare que les streamers soient accusés de tricher, beaucoup d’entre eux ne le font pas. Dans le cas du Doc, il a réfuté à plusieurs reprises les allégations en décrivant son processus de réflexion après avoir tué des adversaires.

En fin de compte, les allégations de tricherie continueront parce que certains joueurs ne peuvent pas accepter qu’ils aient été, légitimement, battus par quelqu’un d’autre.

Chargement...