Activision affirme que des streamers “de premier plan” trichent sur Warzone

WarzoneActivision

Activision a révélé que des streamers “de premier plan” avaient acheté des cheats pour Warzone au cours de leur nouveau procès contre EngineOwning, l’un des plus gros sites de triche du moment.

Depuis les débuts de Warzone en mars 2020, Activision n’a cessé de jouer au jeu du chat et de la souris avec les tricheurs. Si lors des premiers mois, la croisade menée par les développeurs ne semblait avoir rien donné, l’arrivée de RICOCHET en décembre 2021 avait redonné à tous les joueurs un peu d’espoir.

Malheureusement la situation a tout de même continué à se dégrader au fil des mois, si bien qu’Activision cherche à présent à améliorer son anti-triche pour la sortie de Warzone 2.

L’article continue après la publicité

Entre-temps, Activision a essayé de lutter contre les différents fournisseurs des triche qui existent. Ils ont fait fermer plusieurs sites de triche et à quelques semaines de la sortie de Warzone 2, ils ont intenté un procès contre l’un des plus grands sites de triche en vogue : EngineOwning. Dans cette plainte, ils ont révélé une information intéressante sur ceux qui achètent ces cheats.

Des streamers “de premier plan” ont utilisé des cheats sur Warzone

Activision a déposé une nouvelle plainte contre EngineOwning fin septembre, demandant des dommages et intérêts ainsi que la fermeture du site. Dans leur plainte, ils ont confirmé que des streamers “de premier plan” aux États-Unis avaient acheté ces cheats et les avaient utilisés.

L’article continue après la publicité

Cependant, aucun nom spécifique n’a été mentionné au cours de cette action en justice qui ne se limite d’ailleurs pas à Warzone, mais concerne toute la licence Call of Duty, de Black Ops jusqu’à Vanguard.

La tricherie dans les hautes sphères de Warzone et des autres opus de Call of Duty a toujours été un sujet brûlant, avec de nombreux joueurs étant absolument persuadés que certains streamers trichent malgré l’absence de preuves tangibles.

Warzonecourtlistener
L’action en justice d’Activision montre que des streamers de haut niveau sont connus pour utiliser les cheats d’EngineOwning sur Warzone.

Si cette action en justice confirme que certains streamers sont connus pour utiliser des cheats, Activision a probablement déjà banni tous ceux dont ils ont pu prouver qu’ils trichent, ce qui signifie que les streamers populaires qui continuent de jouer à Warzone et Vanguard, en particulier ceux qui travaillent sous l’égide du CoDPartner, ont probablement d’ores et déjà été disculpés.

L’article continue après la publicité

Reste à voir ce qu’il se passera si Activision obtient gain de cause, mais quoi qu’il en soit leur lutte contre les tricheurs est loin d’être terminée.