Valorant

Une dev de Riot expose le harcèlement sexiste présent sur Valorant

by Paul Fouillade
Riot Games

Partager


Une développeuse de League of Legends a dévoilé les abus sexistes auxquels elle avait dû faire face durant un stream sur Twitch de Valorant, demandant à Riot de trouver des "solutions sur le long terme."

La bêta fermée de Valorant a été un succès majeur pour Riot, rassemblant plus de 300 millions d'heures de visionnage uniquement sur Twitch depuis son lancement.

Cela est en partie dû aux accès pour la bêta disponibles exclusivement sur Twitch, même si son lancement sans trop d'accrocs et son gameplay accrocheur ont évidemment largement joué en sa faveur. Riot a également réitéré sa promesse de tout faire pour conserver l'intégrité de la compétition sur le jeu en punissant sévèrement les tricheurs et en développant leur propre outil pour les repérer. De quoi permettre à Valorant de faire concurrence à ses deux de ses plus grands rivaux, CS:GO et Overwatch.

Valorant Riot Games Vanguard
Riot Games
Le système Vanguard est l'un des outils mis en place par Riot pour lutter contre les tricheurs sur Valorant.

Le harcèlement sexuel dans Valorant

Publicité

Cependant, l'un des aspects du jeu en ligne continue d'impacter la qualité de l'expérience de jeu pour certains, le griefing, ou plus spécifiquement, le harcèlement. Alors que le simple trolling est inévitable dans le paysage des jeux online, le harcèlement d'une personne basé sur son genre ou tout autre trait caractéristique est une facette complètement différente du griefing et bon nombre de joueurs doivent y faire face quotidiennement.

C'est notamment quelque chose de trop familier pour la développeuse de chez Riot, Riot Greenily. Cette dernière a posté un court clip de son stream mettant en lumière un harcèlement subit en jeu.

"C'est comme ça la PLUPART du temps dans le vocal en solo queue, QUELQUE soit la partie dans laquelle je suis," explique-t-elle. "En général je ne cède pas comme dans la vidéo, je me tais pour ne pas les inciter davantage. Inévitablement, vous arrivez à un point où vous devez les mute."

Publicité

Les développeurs de Riot en quête d'une solution définitive

Il existe actuellement une option pour dénoncer ce genre de comportement via le système de report de Valorant, mais Riot ne veut pas s'arrêter là.

La Productrice exécutrice de Valorant, Anna "SuperCakes" Donton a répondu au post de Greenily, expliquant qu'ils étaient "absolument en train de rechercher une solution sur le long terme pour jouer en toute sécurité à Valorant," ajoutant qu'ils étudiaient également comment améliorer la solo-queue.

Publicité

Ce n'est pas la première fois qu'un développeur de chez Riot hausse le ton vis-à-vis du harcèlement en jeu. Dernièrement, Riot aeneia, travaillant elle aussi sur Valorant a détaillé sa première expérience avec une rencontre similaire sur le jeu.

Des discours parfois glaçant qui, comme l'indique aeneia, ne doivent pas être ignorés ou encouragés par le silence.

Publicité

Reste que mute ce genre de personnes sabote à la fois à votre expérience de jeu, mais aussi celle de toute l'équipe et gêne clairement la communication. Le fait de trouver une solution devrait donc être l'une des priorités de Riot même si la tâche s'annonce compliquée.