Un joueur de Pokémon Go menacé avec un pistolet pour s’être approché des PokéStops d’une église

Un joueur de Pokémon Go menacé par un pistolet devant une égliseNiantic

Un dresseur de Pokémon Go dit avoir été menacé avec une arme à feu alors qu’il tentait d’accéder aux PokéStops d’une église.

Si Pokémon Go s’adresse à une large audience, composée notamment de jeunes dresseurs, l’application incontournable de Niantic n’est pas sans dangers. De nombreuses histoires relatent l’implication de Pokémon Go dans des accidents de la route ou des rencontres malencontreuses.

La grande majorité du temps, c’est tout simplement le désir d’exploration des joueurs qui leur fait oublier la raison. Mais parfois, même une partie de chasse dans un lieu public peut tourner au désastre.

PokéStops dans Pokémon GoNiantic

Le 28 août, l’utilisateur Reddit Deus-system-failed a raconté l’étrange histoire qu’il a vécu alors qu’il jouait tranquillement à Pokémon Go :

“Ce matin aux alentours de 11h, je marchais près d’une église où je passe régulièrement pour faire tourner leurs 2 PokéStops et leur arène. Deux hommes blancs d’un âge avancé sont sortis de l’arrière de l’église et m’ont dit que je m’étais introduit dans une propriété privée. Je leur ai dit que je partirais rapidement et que j’étais dans un espace public.

Ils se sont approchés à une distance inconfortable et l’un d’eux a dit : “tu vois ces écriteau là ?”. Il n’y avait aucun écriteau sauf un. L’autre a répondu “Propriété privée mon garçon, si tu reviens ici on fera appel au shérif.” Puis il a levé sa chemise pour me montrer qu’il avait un revolver à la ceinture. Mon ventre s’est noué et je suis rapidement parti alors qu’ils me serveillaient.

J’ai appelé la police en retournant à ma voiture pour leur parler des menaces dont j’ai été victime, et ils m’ont dit qu’ils allaient se renseigner, mais je n’ai eu aucune nouvelle. J’étais tellement stressé que j’ai conduit jusqu’à chez moi et j’ai juste fait les cents pas dans mon appartement pendant le reste de l’événement.

Restez en sécurité. J’ai entendu des histoires de personnes qui se sont faites tirer dessus en jouant à Pokémon Go, et je ne serai pas l’une d’entre elles.”

L’auteur explique avoir été déjà questionné quant à sa présence près de cet église : “J’ai déjà été contrôlé par la police avant, et il n’y a jamais eu le moindre problème. Même les habitués de l’église m’ont déjà demandé ce que je faisais, et ils ont toujours été d’accord avec ça.”

Rapidement, des internautes ont proposé de rapidement signaler ce PokéStop afin que des situations du même genre – ou pire encore – ne se reproduisent.

Chargement...