Pokémon

Un fan de Pokémon propose une alternative aux évolutions par échange

Publié le: 21/Fév/2021 15:14

by Cyril Pomathiod

Partager


La mécanique des évolutions par échange est loin de plaire à tous les fans de Pokémon. Cet internaute a imaginé une méthode plus cohérente et ingénieuse pour faire évoluer certains de nos petits monstres.

Depuis les tous premiers jeux Pokémon, certaines créatures ne peuvent évoluer qu’après avoir été échangées. C’est le cas de Gravalanch, Machopeur, Spectrum et Kadabra.

Publicité

Dans les générations suivantes, Game Freak a reproduit ce même schéma de nombreuses fois en ajoutant souvent une contrainte : le Pokémon doit tenir un objet précis au moment de l’échange pour déclencher l’évolution.

Néanmoins, cette mécanique d’évolution par l’échange est loin de faire l’unanimité. En effet, cette nécessité d’échanger un monstre pour qu’il évolue est tout simplement inexplicable dans la grande majorité des cas.

Échange de Pokémon par câble link
Reddit u/joe_bald
Si les câbles Link ont disparu de nos consoles depuis bien longtemps, les échanges restent une mécanique importante dans les jeux Pokémon

D’un point de vue du gameplay, cela incite évidemment les dresseurs à jouer avec leurs amis. Mais en ce qui concerne la cohérence de l’univers, il est bien difficile de justifier la nécessité des échanges dans la majorité des évolutions.

Pour palier à ce défaut, l’utilisateur Reddit Cream_Rabbit a imaginé une refonte totale de ce système. En bref, il aimerait voir la majorité des évolutions par échange supprimées, en rendant les quelques unes restantes plus cohérentes.

« L’évolution par échange est stupide et je veux la corriger »

Avant d’entrer dans le gros des changements proposés par Cream_Rabbit, attardons nous sur ce qu’il propose de laisser en l’état. En effet, il existe deux Pokémon dont l’évolution par un simple échange :

Publicité
  • Carabing est inspiré d’un coléoptère existant qui dispose d’une particularité fascinante. Les larves de ce coléoptère dévorent les escargots afin de coloniser leur coquille. Il est donc tout à fait logique qu’en échangeant Carabing contre Escargaume, un Lançargot et sa belle armure en coquille d’escargot apparaissent.
  • Porygon est présenté comme un Pokémon virtuel qui peut voyager sur les réseaux informatiques sous forme de données. En le transférant à un autre joueur alors que Porygon tient un Améliorator, le Pokémon se « met à jour » pour passer à une version plus avancée. La même chose se produit quand Porygon2 évolue en Porygon-Z en étant échangé lorsqu’il tient un CD Douteux.
Évolution par échange de Lançargot
Game Freak
Lançargot : l’exemple parfait d’un Pokémon pour lequel l’évolution par échange est justifiée.

Passés ces deux cas exceptionnels, Cream_Rabbit aimerait que quasiment tous les autres Pokémon qui évoluent par échange se voient retirée cette contrainte. Kadabra, Magmar, Géolithe, Ouvrifier et bien d’autres se retrouveraient dans ce cas.

Pour les Pokémon qui ont besoin de tenir un objet pendant l’échange pour évoluer, la solution de remplacement serait évidente. Ces Pokémon auraient besoin d’atteindre un certain niveau tout en portant l’objet concerné pour déclencher leur évolution.

Le cas passionnant de Ramoloss

L’incontournable Pokémon « Crétin » de la première génération a une particularité passionnante. Il évolue en Flagadoss si un Kokiyas lui mord la queue. Si il se fait mordre à la tête, c’est une autre histoire puisque le Kokiyas injecte alors du venin dans le cerveau du Ramoloss, le faisant muter pour gagner une intelligence hors norme.

Publicité

Du moins… c’est ce qui est raconté par les jeux Pokémon, mais pas ce qu’on constate par le gameplay.

En effet, Ramoloss évolue naturellement en Flagadoss au niveau 37. Pour obtenir Roigada, il faut échanger son Ramoloss alors que ce dernier tient une Roche Royale. Entre la théorie et la pratique, le fossé est donc gigantesque !

L'évolution particulière de Ramoloss
The Pokémon Company
Dans l’anime Pokémon, on constate que c’est bien une morsure de Kokiyas qui fait évoluer un Ramoloss.

Pour rendre l’évolution de Ramoloss plus cohérente, Cream_Rabbit aimerait que Game Freak s’inspire de Babimanta. En effet, ce Pokémon Eau/Vol de la quatrième génération a une condition d’évolution unique : il doit être placé dans la même équipe qu’un Rémoraid. Puisque Démenta est toujours accompagné d’un Rémoraid, c’est une mécanique unique qui correspond parfaitement au Pokémon.

Ce choix ingénieux de Game Freak pourrait parfaitement être adapté à Ramoloss, avec une petit subtilité supplémentaire. Puisque c’est l’emplacement de la morsure d’un Kokiyas qui détermine la formé évolué de Ramoloss, pourquoi ne pas transcrire cette particularité via le gameplay ?

Ainsi, Cream_Rabbit propose une mécanique simple mais ingénieuse : Ramoloss évolue s’il y a un Kokiyas dans l’équipe. Si ce dernier est positionné en dessous de Ramoloss, celui-ci se fera mordre la queue et évoluera en Flagadoss. Si le Kokiyas est au dessus, c’est la tête qui sera prise pour cible et un Roigada résultera de l’évolution.


Rapidement, les idées de ce fan de Pokémon ont conquis de nombreux fans. Son post Reddit a récolté des milliers d’upvotes, et plusieurs dresseurs ont continué à discuter de Pokémon qui mériteraient un système d’évolution plus cohérent.

Des cas comme Magneti et Terhal ont notamment été cités. Puisque ces Pokémon se combinent entre eux pour parvenir à leur évolution, il pourrait être intéressant de le retranscrire dans le gameplay. Capturer 3 Magneti pour les faire évoluer en Magneton, par exemple, serait plus cohérent qu’une simple évolution par niveau.

Magneton dans Pokémon

Est-ce que Game Freak prévoit une refonte totale du système d’évolution pour ses prochains jeux ? Rien ne permet malheureusement de le présager pour l’instant, même si de nombreux dresseurs seraient ravis de l’apprendre.

Pokémon

Ce fan de Pokémon et de LEGO recrée entièrement la région de Sinnoh

Publié le: 19/Fév/2021 19:07

by Cyril Pomathiod

Partager


Un fan de Pokémon particulièrement patient et minutieux s’est lancé un défi fou : reconstituer entièrement la région de Sinnoh en LEGO.

La communauté Pokémon est gigantesque et relève d’artistes – professionnels comme amateurs – qui ne manquent pas de créativité. Cette effervescence créative nous permet de découvrir constamment des œuvres incroyables.

Publicité

Chaque artiste fan de Pokémon a sa propre manière de célébrer la franchise. On a par exemple pu voir une personne redessiner les plus de 1781 Pokémon de la licence. Ce moddeur en herbe a quant à lui développé son propre jeu « Pokémon Love » pour sa bien aimée à l’occasion de la Saint Valentin. Enfin, on peut citer cet AFOL (adulte fan de LEGO) qui a assemblé brique par brique Pikachu, Racaillou ou encore Évoli en taille réelle !

Pour cet article, nous restons dans la thématique des LEGO, avec un fan qui s’est lancé un défi titanesque. Armé d’un logiciel de simulation de constructions LEGO, il compte reproduire entièrement la région de Sinnoh à l’échelle 1 case pour 1 brique.

Publicité

Un travail titanesque qu’il a déjà bien avancé, avec un résultat spectaculaire.

La région Pokémon de Sinnoh version LEGO

Notre artiste, sous le pseudonyme Scoutisaspyable, a déjà bien débuté sa création. En effet, il a déjà reproduit d’impressionnantes portions de l’environnement de Pokémon Diamant et Perle. Son objectif est de reproduire aussi fidèlement que possible la carte.

My Internet isnt working since saturday, so i started building whole Sinnoh in Lego Microscale 1:1. At the moment it has 14222 Parts. Next Up is Oreburgh Gate and Oreburgh City. from r/pokemon

Sa création est particulièrement impressionnante. On peut d’ores et déjà reconnaitre certains lieux mythiques des jeux, comme la ville portuaire de Joliberges.

Publicité

Joliberges dans Pokémon Damant et Perle en LEGO

Un autre lieu particulièrement réussi de la création est la ville de Bonaugure, ainsi que l’incontournable Lac Vérité à quelques pas des maisons.

Bonaugure dans Pokémon Damant et Perle en LEGO

D’après le créateur, reproduire les lieux importants comme les villes est un travail passionnant. Il a néanmoins avoué que recréer les nombreuses routes pouvait s’avérer assez lassant :« C’est juste de la terre, de l’herbe et des arbres. »

Heureusement pour notre artiste, sa méthode lui permet de tricher un peu. En effet, il n’utilise pas de vrais LEGO pour sa création mais un logiciel qui simule les briques. S’il doit toujours constituer la majorité des environnement brique par brique, il peut s’il le souhaite copier/coller certaines parties de décor qui se répètent beaucoup.