Pokémon

Des pompiers et des policiers se battent pour la même arène sur Pokémon Go

par Jules Serrurier

Partager


Les enfants et les adolescents ne sont pas les seuls à concourir pour la suprématie dans Pokemon Go. Une arène Pokemon Go est constamment disputé entre la police et les pompiers d'une ville.

Pokemon Go - Le duel

L’histoire qui a été publiée sur Liste des Pokémon Génération 4 qui devraient bientôt arriver sur Pokémon Go

Publicité

Penguintree a poursuivi en disant : "J'ai découvert cela parce que j'ajoutais mes Pokémons au gymnase et des flics m'ont remarqué en train de jouer. Ils ont demandé à quelle équipe j'appartenais et je leur ai dit bleu." La police a ensuite informé l'utilisateur Reddit de leurs combats avec les pompiers.


Médaillon d'équipe

L'équipe bleue se réfère bien sûr à la Sagesse, tandis que le rouge est la Bravoure. Il semble que leurs équipes aient été convenues au préalable, ou bien elles se sont développées de cette façon avec le temps.

Publicité

L'ajout récent du médaillon de l'équipe leur aurait permis de faire partie de leurs équipes respectives. Cependant, le médaillon d’équipe coûte 1 000 Pokecoins.

Les adultes jouent aussi

Certains perçoivent Pokemon Go comme un jeu pour les enfants. Bien qu’ils représentent une fraction importante de la base d’utilisateurs, cette histoire montre que le jeu mobile Pokemon peut être apprécié par tous les âges. Après tout, les adultes d'aujourd'hui ont été initiés à des jeux tels que Pokemon Rouge, Bleu ainsi que des jeux en 3D tels que Pokemon Stadium.

Publicité

Un policier a répondu à l'histoire en déclarant : "Après 30 ans dans la police, c'est probablement vrai. Tout travail dans lequel vous conduisez toute la journée avec de longs moments d'attente est vraiment amélioré par quelque chose comme Pokemon Go."

Il a poursuivi en disant : "J'ai joué longtemps et quand j'étais assis près d'un tribunal (la statue devant était un Pokéstop) pour témoigner sur une affaire, chaque officier autour de moi était au téléphone et au moins la moitié jouait à Pokemon Go..."

Publicité