Call of Duty | 3 mois

Supremacy Vortex : « Je vise le top 3 européen pour la saison WWII »

La saison Call of Duty s’est clôturée au lendemain du Call of Duty Championship 2017 qui n’a finalement pas été glorieux pour nos joueurs français.

À 2 mois de la sortie du prochain opus et du début de la nouvelle saison, Supremacy annonce une semaine de rétrospective qui contient les ressentis de son équipe Call of Duty. C’est aujourd’hui que débute cette semaine avec les ressentis du capitaine, Brandon ‘Vortex’ Gomes.

« Mon ressenti sur notre saison IW est plutôt bon. On a bien joué, malgré nos problèmes administratifs en début de saison qui nous ont empêché de disputer la CWL. »

Tout commença avec Hosterz qui, malgré sa naissance en Belgique, ne bénéficiait pas d’un passeport belge mais d’un passeport russe – et par conséquent détenait que d’un titre de séjour en Belgique qui ne lui garantissait pas l’accès au Royaume-Uni. Plusieurs tentatives de la structure française pour obtenir un visa à l’occasion du tournoi CWL Londres ont malheureusement échouées, ce qui entraînera la disqualification des Supremacy lors de l’événement le plus important de la saison pour obtenir les précieux pro points.

En effet, les 16 équipes européennes ayant eu le plus de pro points étaient qualifiées et invitées pour s’affronter au sein de ce tournoi. C’était le premier rendez-vous crucial pour les équipes qui devaient remporter le maximum de pro points afin de maximiser leurs chances d’être qualifiées et invitées aux prochains événements de la saison, mais surtout pour être en CWL. Supremacy commence donc avec un retard extrêmement grand car son seul moyen d’accumuler des pro points était via GameBattles.


Publicité

Vient ensuite les problèmes de passeport du joueur Senka, qui a subi le même sort que Hosterz. Possédant un passeport pakistanais, un accès aux États-Unis n’était pas envisageable, ce qui a poussé l’équipe à recruter Wailers à sa place.

« Nous avons beaucoup appris de nos erreurs, et avons donc toutes nos chances pour être au meilleur niveau la saison prochaine. Les nombreux évènements à l’international m’ont donné confiance et pour ma part, je vise le top 3 EU pour la saison CoD : WWII. », termine-t-il en précisant le gain d’expérience qu’ils ont eu cette année avec les nombreux déplacements aux États-Unis.

On note les déplacements encourageants envers la MLG Atlanta et la MLG Anaheim qui n’ont finalement pas porté leurs fruits en terme de qualification pour la saison 2 de CoD World League, mais l’expérience acquise au sein de ces 2 tournois leur sera bénéfique pour la prochaine saison sur CoD : WW2.


Publicité

Les Européens participent aux événements américains depuis des années maintenant et certes sans résultat au début également, mais ils terminent par marquer leur territoire de manière régulière comme à l’image de Splyce qui a remporté les playoffs de la Saison 1 en CoD World League. Il a fallu des années pour que les Européens s’imposent comme ils le font aujourd’hui, et nos français viennent de commencer leur travail à longue durée cette saison, en éspérant qu’ils continuent sur leur lancée sur WWII.

Source: Supremacy



read more about:

Call of Duty

Publicité

Autres articles
Charger plus
© 2017 Dexerto LTD | Rapporter un bug