League of Legends

Wolf détaille le traitement médical drastique qu'il subissait pour jouer

par Cyril Pomathiod
ESPN - Jamie

Partager


Le 29 novembre, l'ancien support de SKT Wolf annonçait sa retraite pour des raisons de santé. Dans un stream Twitch, il donne des détails sur ce qu'il a du traverser.

Wolf est une véritable légende, et fait partie de la poignée de joueurs qui ont remporté plusieurs fois les Worlds. Notamment connu pour avoir joué 5 an pour la célèbre équipe SK Telecom, Wolf était finalement parti vers la Turquie et SuperMassive Esports en 2019.

Le 29 novembre, Wolf a annoncé sa retraite dans une interview exclusive accordée à InvenGlobal. Il y évoque la raison de son choix : des troubles mentaux qui l'accompagnent depuis 2016 et qui font de sa carrière un enfer.

Publicité

Riot Games
Riot Games
Wolf fait partie des rares joueurs à avoir gagné 2 Worlds. Faker est le seul joueur au monde à en avoir remporté 3

En effet, le support explique souffrir de dépression, de troubles d'adaptation, d'anxiété et de crises de panique. D'après Wolf, le simple fait de jouer à League of Legends lui donnait envie de vomir, et qu'il devait d'ailleurs allait vomir dans les toilettes après chaque match... quand il avait le temps de quitter la scène et ne se retrouvait pas tout simplement à vomir sous son bureau.

Publicité

De plus, le joueur explique que ses problèmes n'ont fait qu'empirer avec le temps et qu'il avait commencé récement à être victime de crises de panique paralysantes. Si Wolf a évidement consulté des médecins et des psychologues pour tenter d'améliorer ses conditions, il semblerait qu'aucune solution viable n'ait put être trouvé et que ces troubles mentaux soient intimement liés à son activité. Pour résoudre ses problèmes, il a du se résoudre à abandonner sa carrière de joueur pro.

Dans un stream sur Twitch le 30 novembre, Wolf a discuté avec ses fans pendant plus de 2h30, revenant sur sa décision et donnant même quelques détails sur son quotidien marqué par ces troubles mentaux.

La journaliste Ashley Kang a traduit sur Twitter certains passages de son stream, où il évoque notamment le traitement qu'il prenait pour continuer à jouer malgré ses problèmes de santé :

Publicité

"Ils m'ont dit que je devais soit prendre mes distances avec le gaming ou prendre un traitement, quelque chose comme un tranquilisant. Ça me rend somnolent et vide. Ça me faisait vivre ma vie comme si je portais constamment des gants. J'ai essayé de scrim (s'entrainer contre une autre équipe) après avoir pris mes médicaments une fois, et j'étais complètement nul."

Donc je ne prenais pas mes médicaments, mais je les prenais en urgence après les matchs. Au début, c'était une pilule, puis deux. Vers la fin de ma carrière, c'était sept.

Publicité

Ces quelques détails laissent entrevoir l'enfer qu'a du traverser Wolf pendant des années pour poursuivre sa carrière et son rêve de "partir sous les applaudissements" en étant considéré comme "le meilleur au monde".

Wolf explique d'ailleurs que son départ pour la Turquie était avant tout motivé par ses troubles mentaux. Il espérait y échapper en changeant de région et donc d'environnement. Néanmoins, le joueur semble s'être résolu à l'idée que ses problèmes le suivront partout tant qu'il choisira de poursuivre sa carrière.

Publicité

S'il est déçu d'abandonner sans avoir fini sous le feu des projecteurs - puisqu'il a notamment échoué à se qualifier aux Worlds avec SuperMassive Esports - il ne fait aucun doute que Wolf restera pour beaucoup une légende, et un membre incontournable de SKT dans sa période la plus dominante.