League of Legends

Suite aux critiques, Riot Games annule son partenariat avec NEOM en LEC

by Paul Fouillade
Michal Konkol pour Riot Games

Partager


Riot Games a annulé son partenariat avec NEOM en LEC suite aux très nombreuses critiques à la fois de la communauté mais également d'une partie des employés du studio. Annoncée comme sponsor principal, la ville futuriste d'Arabie saoudite ne sera finalement pas présente pendant le Segment d'été.

A la fois Riot et le LEC ont rencontré de vives critiques après l'annonce du dernier partenariat en date de la ligue européenne le 29 juillet dernier. Moins de 24 heures après, le studio déclarait publiquement avoir annulé cet accord.

Advertisement

"En tant qu'entreprise et que ligue, nous savons qu'il est important de reconnaître lorsque nous faisons des erreurs et de travailler rapidement à les corriger," annonce ainsi Alberto Guerrero, directeur de l'e-sport chez Riot Games sur lolesports.com.

"Après une réflexion plus approfondie et alors que nous restons fermement attachés à tous nos joueurs et fans du monde entier, y compris ceux qui vivent en Arabie saoudite et au Moyen-Orient, le LEC a mis fin à son partenariat avec NEOM, avec effet immédiat.

Advertisement

Dans un effort pour étendre notre écosystème e-sport, nous sommes allés trop vite pour cimenter ce partenariat et avons provoqué des divisions dans la communauté même que nous cherchons à développer. Bien que nous ayons manqué à nos propres attentes dans ce cas, nous nous engageons à réexaminer nos structures internes pour nous assurer que cela ne se reproduise plus."

Sjokz LEC Riot Games
Riot Games
Sjokz, mais aussi une grande partie des commentateurs du LEC et d'autres régions ont publiquement montré leur désaccord vis-à-vis de ce partenariat.

NEOM a été vendu comme un partenariat qui "pérenniserait" la scène du LEC. Le package comprenait également une partie "Oracle Lens", qui se serait concentrée sur la "prévision des actions futures" au cours de chaque match. Le partenariat aurait duré jusqu'à la fin des playoffs de cet été.

Le développement transfrontalier de la mégalopole NEOM est publiquement soutenu par l'Arabie saoudite. Le pays a déjà fourni plus de 500 milliards de dollars pour le financement de son développement qui vise à attirer de nouveaux résidents. Le public de League of Legends a vu d'un très mauvais œil son arrivée dans leur compétition.

Advertisement

L'Arabie saoudite a également signé un partenariat avec l'organisateur de tournois sur CS:GO, BLAST un peu plus tôt cette semaine sans que cela ne fasse autant de vagues. Le directeur général de BLAST, Robbie Douek aurait alors qualifié cet accord de "contrat record" pour CS:GO.

BLAST scène
BLAST Premier
BLAST n'a pas encore commenté son nouveau partenariat avec NEOM après l'annonce initiale.

Le LEC a conservé le reste de ses partenariats avec Secretlab, KitKat, Kia Motors, Alienware, Foot Locker et Shell. La compétition européenne a également récemment signé un accord avec Erste Group Bank en tant que partenaire principal.