League of Legends

Riot va devoir verser 10 millions de dollars à ses employées

par Isabelle Thierens
Dania Maxwell / Los Angeles Times

Partager


Riot Games a fait couler beaucoup d'encre depuis 2018, l'année où le célèbre studio s'est retrouvé sous le feu des projecteurs après avoir été accusé de discrimination genrée. Aujourd'hui, il semblerait qu'un accord a été trouvé.

Tout a commencé en 2018 lorsque Kotaku a publié une enquête mettant à nu une "culture du sexisme" qui semblait régner au sein du célèbre studio.

L'enquête pointait du doigt des conditions de travail hostiles pour les femmes de l'entreprise parsemées entre autres de propos déplacés, d'harcèlement sexuel ainsi que d'écarts de salaires.

Publicité

En parallèle, 2 employées de Riot Games ont ouvert une action collective contre le studio pour discrimination genrée. Une action en justice qui a connu jusqu'ici de nombreux rebondissements.

Colin Young-Wolff / Riot Games
Colin Young-Wolff / Riot Games

Publicité

Selon le Los Angeles Times, il semblerait que cette affaire vive ses dernières heures.

Riot Games avait annoncé en août dernier avoir trouvé un accord avec ses employées, ce qui semble aujourd'hui se confirmer. Il ne manque plus que l'autorisation des autorités compétentes dans cette affaire.

Les employées de Riot Games qui ont évolué au sein du studio entre 2014 et 2019, ce qui concerne environ 1000 femmes, vont recevoir une somme allouée par l'entreprise en fonction de leur poste, de leur statut (contractuel ou plein temps) et de leur ancienneté. Une somme qui s’élève à 10 millions de dollars.

Publicité

Les portes-paroles de Riot Games ont déclaré : "Ce dénouement constitue une nouvelle étape importante, il démontre notre engagement à faire respecter nos valeurs et faire de Riot un environnement de travail inclusif pour les meilleurs talents de l'industrie".

Cette compensation financière s'accompagne de mesures prises depuis plusieurs mois par Riot afin d'enrayer tout problème harcèlement sexuel ou de discrimination genrée au sein de ses locaux comme la refonte du processus de recrutement, l'étude de la rémunération, la mise en place d'un système afin de pouvoir signaler tout cas de harcèlement et de discrimination et le recrutement d'un responsable de la diversité au sein de l'entreprise.

Publicité

Affaire à suivre !