League of Legends

Origen annonce son équipe LEC 2020 : enfin un rival pour Fnatic et G2 ?

by Cyril Pomathiod
Origen

Partager


Beaucoup de contrats de joueurs pro League of Legends ont expiré ces derniers jours, enflammant le marché des transferts. Origen a profité du chaos pour annoncer son équipe.

Le 19 novembre aura été une journée très mouvementée pour le mercato européen. Alors que beaucoup de joueurs annoncent la fin de leur collaboration avec leur équipe de 2019, les structures en profitent de la fin des contrats pour enfin annoncer leurs nouveaux joueurs.

Si l'on ajoute à ce chaos un ballet incessant de rumeurs, on se retrouve avec un mercato passionnant et plein de rebondissements.

Plus tôt dans la journée, Rogue annonçait son roster 2020. Quelques heures plus tard, c'est au tour d'Origen de confirmer de nombreuses rumeurs en présentant son équipe :

Publicité

  • Toplane : Barney "Alphari" Morris - 20 ans - Royaume-Uni
  • Jungle : Andrei "Xerxe" Dragomir - 20 ans - Roumanie
  • Midlane : Erlend "Nukeduck" Våtevik - 23 ans - Norvège
  • ADC : Elias "Upset" Lipp - 19 ans - Allemagne
  • Support : Mitchell "Destiny" Shaw - 22 ans - Australie
  • Coach : André "Guilhoto" Guilhoto - ? - Portugal

Après un très bon Spring Split 2019 qui a étonnement débouché sur un Summer Split médiocre, Origien avait visiblement besoin de changements pour sortir la tête de l'eau... et quels changements !

Commençons par la jungle, où Xerxe prend la place de Kold. Le joueur roumain, ancien membre de Splyce qui a fait forte impression aux Worlds 2019, était sans doute l'un des junglers les plus disputés de ce mercato. Très actif en début de partie et disposant d'une vision de jeu exceptionnelle, il ne fait aucun doute que Xerxe est l'un des meilleurs junglers occidentaux à l'heure actuelle.

Sur la botlane, on retrouve Upset, la superstar de Schalke 04. Si le joueur allemand n'a que deux ans d'expérience en LCS/LEC, il s'est très rapidement imposé comme un mastodonte au poste d'ADC. Solide en early game et intouchable en fin de partie, beaucoup considèrent qu'il est le deuxième meilleur botlaner européen derrière Perkz... mais devant Rekkles et Kobbe.

Publicité

Origen
Origen
Destiny sera-t-il aussi dominant en Europe qu'en Océanie ?

La surprise de ce roster, c'est évidemment Destiny : un joueur australien dont on a très peu entendu parler en Europe. Pourtant, Destiny est loin de manquer d'expérience puisqu'en 4 ans dans la ligue professionnelles océanique (OPL), il a quasiment constemment occupé la première ou deuxième place sur le podium. De ce fait, il a eu l'occasion de participer à un MSI et à deux Worlds.

Si les équipes océaniques n'ont jamais vraiment brillé à l’international, le coach d'Origen a développé pendant un live sur Twitter son avis sur le niveau de Destiny par rapport à la compétition européenne :

L'année dernière, il y avait une claire différence de niveau entre Mikyx, Hylissang et le reste des supports. [...] De ce que j'ai vu de Destiny, je pense qu'il a le potentiel et le talent pour rejoindre les supports top-tier en Europe.

Enfin, le toplaner Alphari, le midlaner Nukeduck et le head coach Guilhoto sont les 3 membres du roster 2019 à continuer l'aventure Origen. Alphari n'a sans doute jamais connu le succès qu'il mérite, puisqu'il est consideré par beaucoup comme l'un des meilleurs joueurs à son rôle depuis plusieurs années.

Nukeduck a une expérience du jeu puisqu'il arpente les LCS/LEC depuis pas moins de 6 ans. Si l'on pouvait remettre en question la stabilité de ses performances au long de sa carrière, Upset a néanmoins donné son avis sur le niveau de son nouveau coéquipier :

Publicité

Au Spring Split, Nukeduck était probablement le 2ème au classement MVP, Caps était évidemment le premier.

D'après l'ADC allemand, l'échec d'Origen au second split est avant tout à mettre sur le dos d'une synergie désastreuse au sein de l'équipe, qui n'a jamais vraiment su se coordonner pour remonter au top niveau. Si la blague du "Year of the Duck" doit se concrétiser, c'est peut être bien pour cette année.

En ce qui concerne les objectifs de cette équipe Origen au potentiel hallucinant, c'est le coach Guilhoto qui déclare :

L'objectif est d'être compétitif, et d'être consistant au meilleur niveau

Si Guilhoto reste humble, c'est sans doute qu'il est conscient que si G2 Esports conserve le même roster, il est peu probable que quelque équipe européenne que ce soit n'arrivent à rivaliser avec les vice-champions du monde, du moins dans la première partie de l'année.

Publicité

Néanmoins, un tel roster semble pouvoir aller loin si on lui laisse un peu de temps. Si Destiny est évidemment le gros point d'interrogation de cette équipe, Origen ne manquera certainement pas de talents individuels cette saison.