Fortnite Apex FIFA Call of Duty Autres Jeux E-Sport Divertissement Dexerto TV Films/Séries Contact
 
League of Legends • 15/07/19

League of Legends : Warwick aurait aussi droit à un skin PROJECT ?

League of Legends : Warwick aurait aussi droit à un skin PROJECT ?

Riot a teasé le retour d'une gamme de skins très appréciée par les joueurs de League of Legends : les skins PROJECT. Il se pourrait que Warwick face partie des heureux champions a bénéficier de nouveaux skins.

Publicité

Le 13 juillet, Riot a posté une courte vidéo sur Twitter accompagnée du slogan "Nous ne pouvons par contrôler les monstres que nous créons" afin de teaser aux joueurs le retour de la tant convoitée gamme des skins PROJECT.

Dans la vidéo on peut apercevoir une porte en métal avec le logo PROJECT. Tout le long de la vidéo la porte reçoit de multiples tirs et dégâts, ce qui permet d'avoir une petite idée sur les champions concernés.

Publicité

Alors que les suppositions sur les champions qui recevraient ces nouveaux skins allaient bon train, un streamer espagnol a légèrement gaffé lots en laissant apparaître une conversation sur Discord qui a révélé à sa communauté qu'il s'agissait entre autres de Pyke et de Jinx.

Ce qui reste très cohérent par rapport aux types de dégâts que se prend ladite porte.

Publicité

Peu après de nouvelles théories ont inclus Irelia et Akali à la liste des champions qui se verraient dotés d'un skin PROJECT.

Et voilà qu'un rioteur a annoncé qu'un 5ème skin avait été teasé dans la vidéo diffusée le 14 juillet sur leur chaîne. De qui s'agirait-il ?

Publicité

Plusieurs internautes ont immédiatement suggéré qu'il s'agissait de Warwick.

En effet, de nombreux indices dans la vidéo semble faire référence à Warwick comme les griffures rouges qu'on aperçoit à 0"16.

Publicité

Ces indices pourraient se confirmer par la découverte d'un internaute qui a trouvé "Warwick" dans les tags de la vidéo.

Il ne reste alors plus qu'à attendre une déclaration officielle de la part de Riot pour découvrir si les suppositions des internautes étaient vraies ou non.