LoL : le mini-rework de Tahm Kench peine à convaincre - Dexerto.fr
League of Legends

League of Legends : le mini-rework de Tahm Kench peine à convaincre

Publié le: 27/Jun/2021 15:54

by Isabelle Thierens

Partager


Les reworks des champions de League of Legends entrepris par Riot au cours des 5 dernières années ont, pour la plupart, été couronnés de succès. Cependant, il semble y avoir désormais un vilain petit canard dans l’équation, Tahm Kench. 

La refonte de Tahm Kench était très attendue par les joueurs de League of Legends. Le Roi des rivières a toujours été difficile à équilibrer, et par le passé Riot avait maintes fois tenté de le rendre à la fois sur la scène compétitive et amatrice, sans succès.

Tentant le tout pour le tout, Riot a alors opté pour une stratégie controversée : échanger son R et son Z, et adapter le reste de son kit en conséquence.

Publicité

Sur le papier, cela a permis de revenir sur mécanique que la plupart des joueurs détestaient, tout en lui donnant un peu plus de flexibilité. Néanmoins son mini-rework peine à convaincre, les joueurs avançant que Tahm Kench a complètement perdu son identité.

La popularité de Tahm Kench monte en flèche sur League of Legends, mais son taux de victoire chute

De prime abord, on aurait pu croire que le rework avait fait ses preuves étant donné que son taux de sélection de Tahm Kench avait légèrement augmenté. Cependant, cela s’est accompagné d’une forte baisse de son taux de victoire qui est passé de 47 % à 43,1 %, aussi bien en toplane qu’en botlane.

Publicité

Alors que son taux de victoire était déjà déplorable, le mini-rework semble n’avoir fait qu’empirer la situation. En comparant les autres reworks, une chute aussi brutale est pratiquement inédite.

League of Legends : le mini rework de Tahm Kench peine à convaincre
Riot Games
Le mini-rework de Tahm Kench a enfin fait son arrivée sur League of Legends

En effet, lors du rework d’Irelia en 2018, son taux de victoire était passé de 47% à plus de 50% en un mois, alors que son taux de sélection avait grandement augmenté. Bien qu’elle soit nettement moins prisée aujourd’hui, son rework avait été un succès.

Plus récemment, les reworks de Fiddlesticks et Volibear en 2020 ont tous 2 été des succès. Le premier a vu son taux de victoire passer de 50 % à 52 % en moyenne tout en doublant son taux de sélection de 3 % à 6 %, et le second a vu son taux de sélection grimper jusqu’à 10 % sans que cela impacte son taux de victoire qui se trouvait autour de 50 %.

Publicité

Tous ces remaniements ont connu des phases quelque peu nébuleuses, mais après un hotfix ou deux ils se sont stabilisés très rapidement. Néanmoins, la possibilité que cela se produise également avec Kench est minime.

Le rework d’Akali en 2018 semble jusqu’ici très similaire à celle du Roi de la Rivière. Cependant, là où le remaniement d’Akali diffère de celui de Kench, c’est qu’il n’a pas complètement enraciné le champion dans une seule voie.

Tahm Kench cantonné à la botlane ?

Pendant un temps, opter pour Tahm Kench était un choix assez flexible. Il pouvait aisément s’illustrer en première ligne en utilisant son Coup de la langue et son passif pour distancer les joueurs adverses.

Publicité

Cependant, le fait d’échanger son Z et son R, a supprimé l’un de ses meilleurs outils de laning. Auparavant il pouvait infliger de lourds dégâts, alors qu’à présent, il doit composer avec un skillshot facile à esquiver.

L’augmentation du délai de son E oblige également Kench à prendre plus rapidement la poudre d’escampette. Comme si cela ne suffisait pas, ses scalings sont sensiblement plus faibles, ce qui le rend moins dépendant des objets, le poussant plus sensiblement vers la botlane.

League of Legends : le mini rework de Tahm Kench peine à convaincre
Riot Games
Tahm Kench a toujours du mal à se faire une place sur League of Legends

Malheureusement, même cantonné en botlane, le Roi des Rivières peine à s’illustrer. Son R a un cooldown si important qu’il n’a au final 2 capacités véritablement fonctionnelles pour essayer de s’imposer sur la lane. Au final son Z est pratiquement inutile, il aurait mérité un petit coup de pouce lors du remaniement.

Publicité

Tahm Kench peut-il être viable à tous les niveaux sur League of Legends ?

Là où le rework pêche véritablement est que le champion tel quel ne semble pas pouvoir être un choix viable en casual sans être totalement oppressant sur la scène compétitive.

Ses scalings doivent être faibles, sinon Tahm Kench en toplane serait un must-ban dans toutes les compétitions. Ses capacités doivent alors être bloquées par des cooldowns inutilement élevés.

Si Riot améliore ses scalings, instantanément il va devenir une menace insensée pour la toplane ou même la jungle. Et si Riot ne le fait pas, il devient inutile à tous les niveaux.

Une solution potentielle serait d’abandonner complètement l’idée de voir Tahm Kench en botlane. Cependant, cela couperait l’herbe sous le pied à la moitié des joueurs de Tahm, et cette seule notion réduit la marge de manœuvre de Riot.

Il est peut-être encore trop tôt pour se prononcer, mais quoi qu’il en soit pour l’heure Kench est sur la touche, à moins qu’une stratégie cachée que personne n’attendait ne surgisse.