League of Legends

Après 5 ans de retraite, Krepo signe un retour victorieux avec Vitality

Publié le: 20/Fév/2020 15:24 Modifié le: 21/Fév/2020 16:24

by Cyril Pomathiod

Partager


Le vétéran de la scène League of Legends Mitch « Krepo » Voorspoels a fait une apparition surprise en tant que joueur pour Vitality en LFL. La raison est surprenante.

Si vous suivez l’e-sport LoL depuis plusieurs année, le pseudonyme Krepo vous est sans doute déjà familier. Ancien commentateur des LCS EU (dorénavant LEC) de 2015 à 2017, Mitch Voorspoels était reconnu pour son expertise du jeu et sa très bonne capacité d’analyse.

Publicité

Avant d’enfiler son plus beau costard pour expliquer à l’audience les subtilités du jeu, Krepo était un joueur professionnel, connu pour avoir occupé le rôle de support chez CLG EU puis Evil Geniuses de 2011 à 2013, alors que l’équipe composée notamment de Froggen au mid était un poids lourd de la scène européenne.

Krepo aux LCS NA avec Evil Geniuses
Riot Games
Krepo a suivi Evil Geniuses dans sa migration en LCS NA, avec des résultats très décevants.

2017 : quelques photos et tout s’effondre

Au début de l’année 2017, Krepo disparaît des plateaux de cast pour une raison assez troublante. Des photos dénudées de lui fuitent et se retrouvent en ligne à la vue de tous. Cerise sur la gâteau, il est accusé d’avoir en premier lieu envoyé ces clichés assez explicites à une jeune femme que de nombreuses sources affirment qu’elle avait 16 ans au moment des faits.

Suite à cet événement, Krepo quitte le devant de la scène. Il ne commente plus, ne joue plus et devient totalement inactif sur les réseaux sociaux. Néanmoins, le vétéran n’abandonne pas ses rêves d’e-sport pour autant, continuant de travailler pour différentes structures, mais cette fois-ci dans les coulisses.

Publicité
Krepo et sa petite amie
Krepo
En fin d’année 2017, Krepo expliquait sur Twitter être heureux de continuer à vivre de sa passion tout en étant moins exposé.

Pour la saison 2020, c’est du côté de l’équipe française Vitality que Krepo officie, en tant que directeur d’équipe. Un rôle clé qui lui permet de mettre à profit son expérience incroyable de la scène e-sport tout en restant loin des projecteurs.

Krepo de retour en tant que joueur ?

En LEC comme en LFL, Vitality fait face à beaucoup de difficultés ces derniers temps. Sur la scène européenne tout d’abord, l’équipe occupe la dernière place du classement et n’a à ce jour toujours pas décroché sa première victoire.

Parmi les plus gros obstacles à leur réussite, on peut notamment citer l’absence de leur midlaner titulaire Milica qui n’a pas encore pu disputer la moindre partie à cause de problèmes de visa. En LFL, c’est le toplaner Yoppa qui rencontre le même problème, obligeant la structure à jongler avec certains de ses joueurs à l’image de Saken qui joue chaque semaine pour les deux rosters, dans deux ligues différentes.

Cerise sur le gâteau, ces mouvements incessants dans la composition ont poussé Vitality à l’erreur. En effet, l’équipe a enfreint une règle de la LFL en faisant jouer la même semaine 3 de ses joueurs – Comp, Saken et Steeelback – dans les deux ligues.

Publicité

Une pratique interdite qui a été immédiatement punie par Riot Games. Malgré leur victoire en LFL face à Gamers Origin le 18 février, cette dernière leur a été retirée et accordée à GO.

Après avoir expliqué sur Twitter que la violation de cette règle n’était en aucun cas volontaire, l’équipe a dû trouver en urgence une solution pour remplacer l’un de ses 3 joueurs ayant participé aux dernières parties de LEC.

« La victoire d’hier face à Gamers Origin a été annulée en rapport avec le règlement compétitif. Cette violation des règles n’était évidement absolument pas voulue. Nous voulons tout de même nous excuser auprès des supporters pour les avoir déçu.

En conséquence, notre roster LFL pour la partie de ce soir sera :

  • Top : Lucker (ADC pour Vitality.bee)
  • Jungle : Nji (Jungler pour Vitality.bee)
  • Mid : Saken (Mid pour Vitality.bee, remplace Milica en LEC en attendant son visa)
  • ADC : Comp (ADC pour Vitality)
  • Support : Krepo (Directeur d’équipe) »

Avec un ancien joueur pro de support parmi le staff, la solution était claire : remplacer Steeelback par Krepo. Un choix qui a porté ses fruits puisque malgré un roster pour le moins bancal avec un joueur d’ADC au top, l’ADC de l’équipe LEC en tireur et le directeur d’équipe en support, Vitality décrochera sa victoire face à MCES.


Face à cette situation difficile, Vitality se retrouve à jongler avec une équipe LEC à 0-8, deux joueurs sans VISA et les contraintes liées au règlement des ligues. Une période qu’on imagine aussi stressante que fatigante pour les joueurs et le staff.

Reste à espérer que la structure française parvienne rapidement à régler ses problèmes de VISA, afin que les joueurs puissent enfin occuper leur rôle de prédilection sans avoir à jongler entre deux rosters et deux ligues différentes.

En ce qui concerne Krepo, il a prouvé qu’il n’avait pas perdu son niveau de jeu et était tout à fait capable d’assumer le rôle difficile qui lui a été confié dans l’urgence. Qui sait, peut-être ce retour aux sources l’aura motivé à revenir sur le devant de la scène ?

E-Sport

En difficulté, Schalke 04 pourrait revendre sa place en LEC pour 20M€

Publié le: 24/Fév/2021 15:43

by Thibaut Vancaeyseele

Partager


Le LEC et son système de franchise demande beaucoup d’argent aux équipes afin d’exister et continuer à progresser au sein de la ligue. Schalke 04, qui a rejoint la ligue il y a 5 ans, pourrait la quitter contre 20 millions d’€

Après 11 ans d’existence, l’e-sport de League of Legends est probablement l’une des, si ce n’est la scène la plus développée au monde. Le LEC, l’élite européenne, est un des championnats majeurs de cette scène et depuis l’implémentation du système de franchise en 2019, chaque place au sein de cette ligue coûte très cher.

Publicité

En effet, il fallait en 2019 plus de 8 millions d’euros, en plus d’un dossier complet et solide, pour obtenir sa place en LEC, et seules 10 équipes ont eu la chance de conserver ou d’obtenir leur place en LEC.

Schalke 04
Schalke 04 est le premier club de sport à avoir possédé une équipe LoL dans l’élite européenne

Schalke 04 prêt à vendre sa place en LEC

Aujourd’hui, après plus de 2 ans de LEC façon franchise, accompagnées de grosses performances internationales (un MSI, une finale et une demi-finale des Worlds), le prix des places dans le top européen a explosé.

Publicité

Une évolution que Schalke 04 n’a pas manqué. Entré dans la ligue en 2016, à l’époque où la ligue se nommait encore LCS EU, la branche e-sport du célèbre club de football de Gelsenkirchen réfléchirait actuellement à revendre sa place en LEC, moyennant 20 millions d’euros.

C’est le journaliste français de l’Equipe, Paul Arrivé qui a révélé la volonté de vente de Schalke 04, et cette réflexion s’explique par plusieurs raisons.

Schalke 04
Schalke 04 est arrivé sur League of Legends en 2016, et pourrait le quitter 5 ans après.

En grande crise en Bundesliga (La ligue 1 allemande de football), le club de football de Schalke 04, fortement endetté, compte ses deniers pour s’en sortir. Le comble, c’est qu’ils sont actuellement dernier de la ligue, habitués pourtant à truster le haut du tableau.

Publicité

Une vente qui rapporterait gros

Récemment, le président du club et milliardaire Clemens Tönnies a été renvoyé du club à la suite de propos racistes, ce qui a plongé Schalke dans de grandes difficultés financières. Avant la pandémie mondiale, les dettes du club allemand s’élevaient à 200 millions d’euros et la Covid-19 a fortement diminué la puissance financière des clubs de football à travers le monde.

La vente de la place de Schalke en LEC pourrait rapporter plus de 20 millions d’euros. Une manne financière non négligeable pour un club dans le besoin. Cette somme correspond à la vente d’un footballeur de haut voire très haut niveau aujourd’hui.

Riot Games
Est-ce la fin de l’aventure pour Schalke 04 ?

Il faut dire qu’en plus de la valeur de cette place, une équipe de LEC coûte cher. Entre les salaires des joueurs, et les loyers et autres frais des Gaming House, les finances fondent vite. Pour une équipe qui a déjà des difficultés financières, cette section e-sport pourrait même être un poids de taille dans les finances du club.

De plus, Schalke 04 n’est pas l’une des plus grosses pointures de la scène LoL européenne. Si elle a connu ses moments de gloire (2ème du Summer 2018, 3ème du Summer 2019), l’équipe ne s’est qualifiée que 3 fois en playoffs, et n’a jamais participé aux Worlds.

La vente de la place de Schalke permettrait donc au club un grand profit. Lui qui n’a déboursé que 8 millions d’euros pour entrer en LEC pourrait en sortir avec plus de 20 selon certaines estimations. Mais qui prendra la place de Schalke en LEC, si ces derniers décident de vendre ?

La liste des candidats est assez vague. Nombre de structures e-sport pourraient aujourd’hui prétendre à une place dans l’élite européenne, de par leur popularité et les exploits réalisés par leurs équipes sur LoL. Cependant, la barrière des 20 millions d’euros semble encore très haute pour beaucoup d’entre elles.

Qui pour remplacer Schalke 04 ?

Pour ce qui est des structures potentielles, certains noms reviennent avec plus ou moins d’insistance. L’équipe la plus citée est probablement Team BDS. Le nouveau-venu en LFL a un budget très important, et pourrait probablement racheter la place de Schalke. Cependant, sa faible expérience sur LoL pourrait la rebuter de sauter le pas directement, après seulement une saison de LFL dans les pattes.

D’autres fans pensent à l’arrivée d’une structure issue d’une région WildCard proche de l’Europe, comme la Russie ou la Turquie. Certaines équipes de TCL et de LCL sont très réputées, et pourraient peut-être viser l’étape supérieure. On pourrait ainsi voir le retour de Gambit Gaming ou d’Unicorns of Love, ou l’arrivée de SuperMassive eSport ou de Dark Passage.

Riot Games
Unicorns of Love pourrait peut-être signer son retour en LEC

D’autres équipes évoluant actuellement dans les ERL (les ligues européennes régionales, l’étage inférieur de la LEC) pourraient prétendre à cette place. On pense notamment à mousesports, BIG, Movistar voire même un retour de Giants.

Enfin, la porte est aussi ouverte à l’arrivée d’une grosse structure e-sport ne possédant pas (ou plus) d’équipe League of Legends. Que ce soit un retour (Ninjas in Pyjamas, H2K, Natus Vincere, Roccat) ou une arrivée inédite (OG Esports), les possibilités sont nombreuses.

Quoi qu’il en soit, Schalke finira au moins le Spring Split 2021, mais de nombreuses rumeurs fuseront probablement dès la fin de la saison. L’équipe tiendra d’ailleurs une FAQ en live ce mercredi 24 février, à 19h. Tim Reichert, directeur de Schalke 04 Esports, répondra à de nombreuses questions, et parlera certainement de cette possible vente.

Avec cette annonce, couplée aux bruits de couloirs qui parlent d’une hypothétique expansion de la LEC à 12 équipes dans un futur plus ou moins proche, l’intersaison pourrait être mouvementée !