League of Legends

Jankos explique ce qui pourrait le pousser à aller jouer en Amérique

by Cyril Pomathiod
Riot Games

Partager


Le joueur star de League of Legends Jankos a évoqué sa fin de carrière, et il n'exclut pas de partir en Amérique du Nord si les conditions sont réunies.

Pour le meilleur jungler d'Europe, il ne fait aucun doute que les LCS sont un cran au dessous de la LEC en terme de niveau. Est-ce que cela signifie qu'il ne compte jamais mettre à profit ses talents pour une équipe nord américaine ? Rien n'est moins sûr.

Advertisement

Même s'il a déjà blagué sur le sujet, affirmant qu'aller jouer en NA constitue un bon plan de retraite, il semblerait que Jankos garde cette opportunité en tête au cas où les choses tournent mal pour G2 Esports.

C'est dans une interview avec le site polonais Esportmania que Marcin Jankowski a expliqué vouloir rester avec le géant europén G2 Esports "aussi longtemps que possible", soulevant tout de même le fait qu'il est "ouvert au changement" si tout ne se passe pas comme prévu.

Advertisement

Étant donné la réputation et les prestations passées de G2 Esports, "ne pas se passer comme prévu" a un sens assez prévis : ne pas gagner les Worlds. En effet, seul le plus prestigieux titre au monde sur League of Legends reste à conquérir pour Perkz et ses compères.

Après avoir échoué sur la dernière marche en 2019, s'écroulant sur un difficile 0-3 face à FunPlus Phoenix à la finale des Worlds à Paris, Jankos pense que l'équipe "décidera de faire des changements" il cela devait à nouveau arriver. Et si c'était le cas, il envisagerait de partir en Amérique du Nord.

Où je vais vivre et jouer n'a pas d'importance [si le roster de G2 se sépare], ça n'a pas forcément à être la Pologne ou l'Europe. Si je considère que ça vaut le coup d'aller aux États Unis, je le ferai dans les dernières années de ma carrière.

Jankos de dos dans les studios LEC
Riot Games
Malgré le succès de G2 Esports, Jankos ne se leurre pas sur ce qu'il risque d'arriver si l'équipe ne remporte pas les Worlds.

Pour l'instant, néanmoins, j'aimerais rester avec G2, mais une fois la saison finie, on verra. Peut être que j'arrêterais ma carrière si on ne réussit pas et que l'organisation décide de faire des changements. Donc, partir en Amérique pourrait arriver.

Si Jankos garde en tête l'éventualité que les choses ne se passe pas comme prévu et qu'il doive se trouver une nouvelle structure, l'avenir semble pour l'instant radieux pour G2 Esports. Après 3 semaines de LEC, l'équipe domine la compétition avec un score de 6-0.

Advertisement

Mais nous le savons très bien, une simple réussite en LEC ne suffira pas à satisfaire l'insatiable appétit pour la victoire du leader européen. Dorénavant, le vrai challenge pour G2 Esports se situe à l'international, et il ne fait aucun doute que Jankos comme ses coéquipiers ont en ligne de mire le titre des Worlds qui leur a échappé la saison précédente.