Un Français est en finale des Worlds 2018 sur League of Legends - Dexerto.fr
League of Legends

Un Français est en finale des Worlds 2018 sur League of Legends

Publié le: 28/Oct/2018 10:50 Modifié le: 18/Déc/2019 16:31

by Jules Serrurier

Partager


Fnatic s’est assuré une place en finale du Championnat du monde LoL 2018.

Paul Boyer est le dernier joueur français en lice dans les Worlds 2018. Le joueur de FNATIC évoluant à la Top Lane n’en est pas à son coup d’essai dans les Championnats du monde de League of Legends. En 2011, durant la première saison, sOAZ était finaliste des Worlds, notamment en compagnie de YellOwStaR chez aAa (against All authority). C’est en 2015 qu’il frôla encore une fois les phases finales du Championnat en perdant la demi-finale contre SKT.

En 2017, son équipe et lui échouent en quart de finale contre RNG (Royal Never Give Up). Depuis maintenant trois saisons, FNATIC sont les champions incontestés des LCS EU. Désormais, ils ont toutes les cartes en main pour finir ces Worlds 2018 en beauté. Après une victoire 3 à 1 contre l’équipe chinoise EDward Gaming en quart de finale, FNATIC a abattu Cloud9 en demi-finale, la bête noire de Vitality lors des phases de groupe de ces Worlds.

Publicité

Les champions des LCS EU ont balayé Cloud9 dans une victoire convaincante 3-0. Le match d’ouverture a été un pas en avant pour Fnatic, une affaire totalement unilatérale qui n’a pris que 25 minutes avant la chute de C9. Lors des deuxième et troisième matches, C9 a opposé plus de résistance, mais lors des moments décisifs, Fnatic a pris les devants à deux reprises.

Fnatic est maintenant la première équipe occidentale à atteindre une finale du championnat du monde depuis le championnat de la saison 1. Leur dernier adversaire sera Invictus Gaming, dont la victoire 3-0 sur G2 Esports en demi-finale était encore plus dominante. La finale sera également une revanche, puisque Fnatic et iG se sont déjà affrontés en phase de groupes. C’est iG qui a remporté le premier match, mais Fnatic a finalement pris la tête du classement avec une victoire sur Invictus au match retour.

Publicité

Peu importe quelle équipe remportera les Worlds, l’histoire sera faite. Depuis 2013, chaque champion du monde est une équipe sud-coréenne. Avec cette chaîne finalement brisée, l’une de ces équipes appose son nom sur ce qui pourrait être le début d’une nouvelle ère.

Une victoire de Fnatic les verrait devenir la deuxième organisation, après SK Telecom, avec deux championnats du monde à leur actif. Invictus Gaming, quant à elle, cherche à devenir la première équipe chinoise à revendiquer le titre.