League of Legends

Faut-il envoyer moins d'équipes LCS aux Worlds ? Un commentateur répond

by Cyril Pomathiod

Partager


Les phases de groupe des Worlds 2020 de League of Legends touchent bientôt à leur fin et les équipes LCS subissent la colère des fans. Certains estiment que le statut de région majeure devrait même leur être retirée.

Sur la scène e-sport internationale de League of Legends, on fait souvent la distinction entre les régions dites majeures, et les régions wildcards. Plus qu'un simple terme utilisé pour classe le niveau de jeu des différentes ligues, cela permet surtout de déterminer combien d'équipes chaque région pourra envoyer aux Worlds.

Advertisement

En 2020, voici comment étaient répartis les slots pour les Worlds :

  • 4 slots : Chine (LPL) et Europe (LEC
  • 3 slots : Corée (LCK), Amérique du Nord (LCS)
  • 2 slots : Asie du Sud-Est (PCS), Vietman (VCS)
  • 1 slot : Brésil (CBLOL), Turquie (TCL), Japon (LJL), Amérique Latine (LLA), Océanie (OPL), Communauté des États indépendants (LCL)

Suite à l'absence des deux équipes de VCS en raison de la situation sanitaire, la le déroulement de la compétition a été quelque peu chamboulée, mais le nombre de slots attribué aux autres régions, lui, n'a pas bougé. Il faut simplement retenir que le 3ème seed coréen (Gen.G) s'est vue offrir une qualification directe en phase de poules, et le format des Play-In a été revu.

Advertisement

La performance décevante des équipes LCS

Comme vous le savez sans doute, l'Amérique du Nord est loin d'avoir brillé lors de ces Worlds 2020. Team Liquid est sortie des Play-in mais n'atteindra pas les quarts de finale, FlyQuest doit encore jouer sa dernière journée de phase de groupes mais on les voit difficilement s'imposer face à Top Esports ou DRX et TSM s'est fait totalement humilier, sortant de la compétition avec un score de 0-6 que Bjersen lui-même a qualifié d' "embarrassant". C'est d'ailleurs la première fois que le seed 1 d'une région majeure se fait écraser aussi sévèrement dans la phase de groupe.

C'est la première fois que le seed 1 d'une poule et le seed 1 d'une région majeur fait 0-6.

La seule autre fois où ça a failli arriver, c'était en 2017 quand Flash Wolves a terminé en 1-5, gagnant une seule partie contre... TSM.

Même si un miracle côté FlyQuest est toujours techniquement possible, les fans comme les différents acteurs de la scène voient déjà ces Worlds comme une véritable correction pour les équipes LCS, et une preuve formelle que la région nord américaine est désormais incapable de rivaliser avec l'Europe, la Corée et la Chine.

L'équipe FlyQuest aux Worlds 2020
LoL Esports
FlyQuest : le dernier espoir nord-américain peut-il s'imposer face à DRX et Top Esports ?

L'Amérique du Nord mérite-t-elle de rester une région majeure ?

Les critiques fusent à l'encontre des équipes LCS, pointant du doigt les nombreuses raisons d'un tel échec. Naturellement, de nombreux fans de League of Legends en sont venus à se demander s'il n'était pas temps qu'on arrête de considérer l'Amérique du Nord comme une région majeure. En effet, les performances récentes justifient de tels questionnements, et la remise en cause du nombre de slots attribués aux LCS durant les compétitions internationales.

Advertisement

Et si l'Amérique du Nord n'avais que 2 seeds pour les prochains Worlds ?

À cette question, la communauté a débattu sur cette éventualité, évoquant que la région PCS, dont les équipes PSG Talon et Machi Esports ont eu des résultats comparables aux équipes LCS, mériteraient peut-être d'hériter d'un 3ème seed retiré aux équipes NA.

Le commentateur LCS Clayton "CaptainFlowers" Raines a alors donné son avis sur la question :

Je ne pense pas que retirer le 3ème seed est nécessaire tant que les équipes NA n'échouent en Play-Ins, ce qui n'est jamais arrivé. Les équipes NA sont encore solidement supérieures à toutes les régions émergentes et solidement inférieurs au Top 3 (LEC, LCK, LPL). Si l'on devait faire un changement, à mon avis, retirer notre first seed du Pool 1 serait la meilleure option.

Il est bien évidement beaucoup trop tôt pour espérer avoir le point de vue de Riot Games sur la place actuelle de l'Amérique du Nord sur la scène e-sport internationale. Néanmoins, l'écart semble s'être tant creusé entre les LCS et les autres régions majeures qu'il ne serait pas surprenant de voir des changements pointer le bout de leur nez en 2021.

Advertisement