League of Legends

Découvrez les clips des meilleurs moments des All-Stars 2019

by Cyril Pomathiod
Riot Games

Partager


Beaucoup de fans francophones ne peuvent pas regarder les All-Stars qui se déroulent en pleine nuit à l'heure française. On a compilé pour vous le meilleur des All-Stars.

Si les All-Stars s'offrent pas de réel enjeu aux joueurs y participant, si ce n'est la gloire d'un trophée sans réelle valeur compétitive, l'événement reste un show inoublable. En effet, certains des meilleurs joueurs du monde s'y retrouvent, jouant ensemble ou les uns contre les autres dans une ambiance bonne enfant propice aux prises de risques démesurées et donc aux moves incroyables !

Riot Games
Riot Games
Chaque année, la communauté vote pour les joueurs qui représenteront chaque région aux All-Stars

Voici les clips Twitch des meilleurs moments de ces ALl-Stars 2019 :

1 - Faker + MadLife : une synergie parfaite

Que se passe-t'il lorsque deux des joueurs ayant le plus marqué l'Histoire de League of Legends jouent ensemble et tente un move complètement fou ? Un moment magique.

Pour cette partie opposant la LCK (ligue coréenne) et la LPL (ligue chinoise), Faker avait laissé sa place sur la midlane à Peanut, pour jouer Lee Sin dans la jungle. De son côté, MadLife a évidement choisit le champion qui a bâti sa légende : Thresh, sur lequel il était connu pour prédire à la perfection les déplacements et/ou compétences adverses pour placer des hooks démentiels.

Publicité

Alors que les deux joueurs coréens, accompagnés du streamer Narakyle au poste de bottlaner, fuient poursuivis par deux adversaires, Faker tente l'impossible : après avoir touché son Onde Sonore (A) sur la Kalista, il utilise la réactivation du sort pour éviter la Senna qui lui arrive dessus à toute vitesse grâce à l'ultime de Kalista.

Il réalise alors une Insec sur l'ADC adverse, l'envoyant droit dans le grapin envoyé en prévision par MadLife. Le résultat : un kill rapide, net et sans bavure, et dont TheShy et sa Kalista vont se souvenir longtemps.

2 - TFT : Nocturne et Sivir face à l'armée des ombres

Si vous avez joué à Teamfight Tactics depuis la sortie du set : L’Avènement des Éléments, vous savez sans doute à quel point Zed est puissant en fin de partie. En effet, l'assassin a la apacité de se débdoubler, créant un clone parfait de lui-même qui disposes des mêmes objets... et de la capacité de se dédoubler à son tour.

Publicité

Durant un combat particulièrement tendue, Jschritte et sa composition comportant Zed affrontait Xiao Ze, disposant d'un Nocturne et d'une Sivir absolument terrifiants. Alors que toutes les unités de Jschritte se font rapidement annihiler par Xiao Ze, son Zed parvient à se multiplier encore et encore. Finalement, il ne reste sur le terrain plus que la Sivir et le Nocturne contre une grosse dizaine de Zed qui se multiplient plus vite qu'ils ne sont tués.

Néanmoins, deux objets vont permettre à Xiao Ze d'emporter la partie : la Lame Enragée de Guinsoo qui confère de la vitesse d'attaque à chaque fois que le porteur attaque... et qui se cumule à l'infini, ainsi que la Lame Funeste qui confère un bonus de dégâts d'attaque cumulable à l'infini quand le porteur participe à une élimination.

Alors que le compte à rebours du round approche dangereusement du 0 et donc de l'égalité, Sivir et Nocturne deviennent de véritable machines de guerre, disposant d'une vitesse d'attaque complètement absurde, ainsi que de dégâts halluciantns pour Nocturne qui finit par tuer un Zed par auto attaque. À 4 secondes de la fin, alors que nocturne a accumulé pas moins de 39 éliminations sur sa Lame Funeste, tous les Zed sont enfin éliminés, permettant à Xiao Ze et ses 3 points de vie de survivre un round supplémentaire.

Publicité

3 - Jankos : Un dunk magistral sur Darius

Dans le tournoi 1v1, le joueur de G2 Esports Jankos affrontait Tian de FunPlus Phoenix. Un match avec un gros goût de revanche pour Jankos, puisque les deux junglers se sont affrontés il y a un peu moins d'un mois à Paris durant la finale des Worlds 2019.

Si Tian avait été remarquable en ne laissant à Jankos aucune opportunité de briller durant les Worlds, Jankos et son Darius avaient bien l'intention de gagner ce petit duel 1v1... pourtant bien mal parti.

Alors que le 1v1 était bien équilibré, Jankos tente une approche et parvient à toucher la Akali de Tian avec le Boule de Neige. Profitant de l'occasion, il part à l'attaque, infligeant de lourds dégâts à son adversaire et profitant de la réactivation de la Boule de Neige pour le suivre dans sa fuite.

Néanmoins, Jankos subit tout simplement plus de dégâts qu'il n'en inflige, et le combat semble rapidement perdu, alors que Darius ne dispose plus que de quelques points de vie face à cette Akali qui est encore en bonne santé... jusqu'à ce que Jankos appuie sur R.

Publicité

Alors que Tian allait mettre l'auto-attaque finale et remporter le duel, il subit d'énormes dégâts par la Guillotine Noxienne, et finit par mourir par l'Embrasement. Une victoire sur le fil et une revanche qui doit faire chaud au cœur pour le jungler de G2 Esports.

4 - Doinb le magicien fait disparaitre Faker en URF

Saviez-vous que Doinb avait d'impresisonnants talents de prestidigitation ? Dans cette partie d'URF, il utilise son Kassasin (avec 15 kills) pour faire disparaitre Fake : TADA !

 

Publicité

5 - League of Legends Battle Royale ?

Pour la compétition 1v1 de cette année, Riot Games a eu l'excellente idée de revoir un peu son format. Dorénavant, tuer les sbires ne permet plus d'obtenir la victoire mais seulement d'avoir plus d'or et donc de pouvoir s'acheter de l'équipement. En retirant cette condition de victoire, Riot a fait disparaitre les aprties ennuyeuses que l'on voyait chaque année et qui se terminaient sur une victoire au farming.

Afin que les games ne durent pas trop longtemps, il fallait donc trouver un nouveau moyen de poser une ultimatum aux deux joueurs... et Riot Games s'est inspiré des Battle Royales pour cela. En effet, un cercle de feu apparaît lorsque la partie s'éternise, et se resserre petit à petit sur le centre de la carte, laissant de moins en moins d'espace aux joueurs. Cela oblige les joueurs à s'affronter, et peut parfois déboucher à des fins extrêmement tendues... à l'image de ce combat final entre Pabu et Seiya !

6 - Ne mettez jamais Doinb et Uzi dans la même équipe

Dans l'un des best of d'une partie, Riot Games nous montre une compilation de quelques moments teamfights opposant deux mix de joueurs de chaque région. Dans l'une de ses équipes, on retrouve les deux joueurs de la LPL Doinb et Uzi. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils passent un excellent moment !

Dès les premières secondes de la partie, l'équipe bleue parvient à mettre la main sur Faker et son Garen, et leur excitation est palpable. Alors que l'autre équipe est relativement sérieuse, Uzi et Doinb font un véritable show côté bleu, exprimant leur satisfaction de jouer leur combinaison Aphelios - Lulu de manière très extravertie.

7 - La chasse au Kayn

La forme d'Assassin de l'Ombre de Kayn peut s'avérer très pénible à rattraper. En plus d'avoir un dahs à faible cooldown, le personnage est capable de filer à toutes vitesse à travers les murs, et le joueur coréen Clid en a fait la démonstration.

Après avoir tué Mikyx sur la toplane, Clip et son Kayn se retrouver acculé par 3 joueurs adverses et on voit difficilement comment il pourrait se sortir de cette situation.

Pourtant, Clid va parfaitement utiliser la compétence Passe-muraille (E) pour s'introduire dans les murs autour de la map et filer droit en direction de la base adverse. Toujours avec son E, il évite toutes les tourelles, va faire le tour du Nexus ennemi et repart par la botlane, toujours en filant à toutes vitesse à travers le décor alors que ses poursuivants sont déjà bien loin derrière.

8 - Concours de pompes

Le célèbre streamer Tyler1 est toujours partant pour prouver sa valeur, et au vu de sa carrure, il y a un défi que le commentateur américain Kobbe n'aurait pas dû lui lancer : un concours de pompes.

Si Kobbe est loin d'être ridicule dans cette épreuve, parvenant à enchaîner 42 pompes, il est déjà loin derrière Tyler1 qui affiche 55 répétitions à ce moment là. Heureusement pour Kobbe, son collègue Dash arrive à la rescousse pour prendre le relais. Alors que le nouveau participant frais comme un gardon arrive à rattraper le retard de Kobbe, la régie met fin à la compétition, estimant que Kobbe était disqualifié pour avoir passé le relais à un autre participant.

9 - Bwipo, champion de 1v1

Le tournoi League of Legends 1v1 était en quelque sorte le fil conducteur de ces All-Stars... et l'Europe devait défendre son titre puisque Caps avait remporté l'édition 2018. Si 4 des 8 joueurs en quart de finale étaient européens, une véritable hécatombe fera de Bwipo le dernier représentant du vieux continent en demi-finale.

Après avoir pris sa revanche sur TheShy, le toplaner d'Invictus Gaming contre qui Bwipo avait perdu en finale des Worlds 2018, le joueur belge s'est retrouvé face à la légende Uzi, déjà deux fois vainqueur de cette compétition 1v1.

Si le joueur chinois a donné du fil à retordre à Bwipo, rien ne semblait pouvoir arrêter le Renekton équipé d'une Lame de Shojin préparé par l'européen, qui ramène finalement la coupe à la maison !