League of Legends

Clutch Huni avant les Worlds 2019 de LoL "On est censé tous les tuer"

par Cyril Pomathiod
gametv.vn

Partager


Alors que les Play In des Worlds 2019 de League of Legends commencent tout juste, Huni lance les hostilités en interview et voit déjà Clutch Gaming en phase de groupe.

Quelques minutes seulement avant d’inaugurer ces Worlds 2019 en affrontant les Unicorns of Love, l'incontournable Huni, toplaner pour Clutch Gaming, a lancé les hostilités lors d’une interview pré-show.

Toujours bon enfant, le prodige coréen a tout d’abord exprimé son excitation. Revenir jouer en Europe, là où il a bâti sa réputation en 2015 sous le maillot de Fnatic, semble être important pour lui.

Publicité

Pour rappel, c’est justement durant les Worlds 2015 que Huni a signé l’un des plus beaux moment de l’Histoire des Worlds : un 1v3 surréaliste qu’il remporte avec Riven, résultant en un Quadrakill amplement mérité.


Un parcours difficile

Après son départ de Fnatic en direction de l’Amérique du Nord, Huni a eu beaucoup de mal à retrouver son statut de faiseur de miracles. Son passage chez SKT ne l’aidera pas vraiment à remonter la pente non plus, puisque l’équipe triple championne du monde en titre échoue en finale des Worlds cette année là. Une déception pour la meilleure équipe du monde, dans laquelle Huni n’a pas réussi à briller.

De retour en LCS NA avec Echo Fox, Huni stagne en haut du tableau sans pour autant parvenir à arracher cette première place à Team Liquid. La désillusion est totale lorsque la qualification aux Worlds 2018 lui échappe suite à une défaite cuisante contre TSM.

Publicité

Clutch Gaming : la remontée fantastique

En 2019, Huni n’a plus la cote. Il joue en LCS NA avec Clutch Gaming, une équipe dont personne ne pouvait attendre grand chose. La faute à un roster pas franchement excitant occupé par des joueurs habitués des bas du classement américain.

Le spring split fut à la hauteur des prévisions : désastreux, avec une neuvième place peu encourageante.

Après s’être débarrassée d’un Piglet peu convaincant, remplacé par le très critiqué Cody Sun, la situation s’améliore et Clutch accroche une cinquième place au Summer Split et une quatrième place aux playoffs.

Publicité

C’est finalement au Regional Qualifier que le miracle se produit. Agressive, décisive et surprenante, la line up de Clutch Gaming surprend les autres équipes comme les analystes. Avec leur style de jeu peu conventionnel, ils enchaînent les victoires.

Fly Quest, CLG et enfin TSM… aucune de ces équipes pourtant favorites n’a pu stopper l’ouragan Clutch dont la progression fulgurante est largement applaudie par le public américain.

Contre toute attente, Clutch Gaming se qualifie aux Worlds.

Publicité

Huni, un peu trop confiant ?

Malgré ce parcours pour le moins tumultueux, le toplaner coréen n’a pas été tendre avec Unicorns of Love et Mammoth, les deux autres équipes de la poule A des Play In :

“On a montré qu’on pouvait bien jouer. Actuellement, on joue bien. On l’a montré au Gauntlet et même durant les Playoffs. Même si 3 de nos joueurs sont “nouveaux”... c’est censé être facile. On est supposé être ici pour tous les tuer. On gagne, on passe aux phases de groupe et c’est là que commence vraiment la guerre.”

lolesport.com
lolesport.com
Huni en interview : "c'est censé être facile"

Si ce discours piquant a bien fait grimper la hype et les attentes autour de Clutch, le vent a rapidement tourné. Après une longue et difficile partie, Clutch Gaming s’est finalement incliné face aux Unicorn of love. Si la qualification est évidemment toujours possible pour Clutch, il faudra afficher un niveau de jeu nettement plus convaincant pour “tous les tuer”.

Publicité