League of Legends

Bwipo a écrasé toute compétition aux All-Stars 2019

par Cyril Pomathiod
Riot Games

Partager


Les All-Stars 2019 de League of Legends viennent de se terminer, et un joueur y a fait forte impression : le toplaner de Fnatic Gabriel "Bwipo" Rau.

Les All-Stars de League of Legends, c'est un peu la cour de récréation pour la poignée de joueurs professionnels qui ont la chance d'y être envoyés par la communauté. Une compétition sans réel enjeu si ce n'est la gloire, l'opportunité de rencontrer les autres joueurs dans une ambiance bon enfant... et même la chance de découvrir la folle vie nocturne de Vegas pour les joueurs de 21 ans ou plus.

Malheureusement, Bwipo soufflera ses 21 bougies le 24 décembre et n'a donc pas pu faire dilapider son argent dans les casinos de Vegas. Au lieu de ça, il a donc tout misé sur sa performance aux All-Stars... et il a fait forte impression !

Publicité

Champion de 1v1 : un petit goût de revanche

C'est la deuxième année consécutive que l'Europe perd contre la Chine en finale des Worlds. Fnatic contre Invictus Gaming puis G2 Esports face à FunPlus Phoenix... deux défaites douloureuses pour les fans européens.

Cette année, Bwipo nous a tout de même apporté un petit lot de consolation : le trophée de Champion 1v1 des All-Stars, arraché des mains de la légende chinoise Uzi qui a déjà remporté ce titre à deux reprises dans sa carrière.

Pour arriver jusqu'en finale, Bwipo a notamment dû se défaire de TheShy, le toplaner d'IG contre lequel il avait chuté en finale des Worlds 2018. Une victoire au petit goût de revanche qui a prouvé les mécaniques impeccables du joueur européen et, comme il l'a avoué, un bon entrainement sur ce mode de jeu en compagnie notamment de Caps.

Publicité

Après cette solide démonstration de skill, de stratégie et d'adaptation, Bwipo a su prendre le dessus sur Uzi et donner à l'Europe son deuxième trophée 1v1 consécutif puisque c'est Caps qui l'avait remporté en 2018.

Champion de TFT : une finale dominée de bout en bout

Ces All-Stars 2019 ont été l'occasion de voir deux tournois de TFT en parallèle. L'un mettant en scène des "Legends", les streamers de haut niveau sur ce mode de jeu, et l'autre mettant en scène les "Littles", soit les joueurs pro de LoL.

C'est évidement dans cette deuxième catégorie que s'est illustré Bwipo, qui n'a évidement pas la même expérience sur le jeu qu'un Disguised Toast ou qu'une Becca.

Publicité

Néanmoins, celà n'a pas empêché le joueur belge d'écraser les autres joueurs, sans doute aussi peu expérimentés que lui. Après un début de partie difficile, Bwipo est parvenu à bâtir une solide composition Ombre. Au milieu de la phase 3, le joueur avait déjà perdu 40 points de vie... mais il n'a plus perdu le moindre round après ceci, finissant par écraser toute concurrence avec sa Kindred 3 étoiles avec un équipement très optimisé.

Si ce tournoi TFT n'a pas d'énorme enjeu et n'est certainement pas un énorme plus sur le CV d'un joueur pro de League of Legends, Bwipo a au moins eu l'honneur de choisir l'association caritative qui recevra les 50 000$ de dons de la part de Riot Games. Cet argent servira donc à la protection des tigres et de leur habitat.

Pour expliquer cette double victoire - à laquelle est également venue s'ajouter une victoire collective en URF - Bwipo a une réponse plutôt originale :

Publicité

Riot Games
Riot Games
Pour Bwipo, la victoire est due au tapis de souris de Mikyx

J'ai emprunté le tapis de souris de Mikyx pendant tout le tournoi donc peut-être que je dois lui donner un certain crédit. J'ai oublié le mien à la maison et je suis super que mon manager est en train de facepalm à cet instant.

Si une chose est sûre, c'est que Bwipo n'a rien perdu de son talent ni de sa bonne humeur malgré une saison 2019 difficile pour Fnatic et lui. Un bon signe à l'approche de la Saison 2020 de la LEC !