Selon une étude, deux heures de FIFA équivaut à 1 000 abdos - Dexerto.fr
Jeux Vidéo

Selon une étude, deux heures de FIFA/Warzone équivaut à 1 000 abdos

Publié le: 18/Aug/2021 10:09 Modifié le: 18/Aug/2021 10:19

by Martin Thibaut

Partager


Une toute nouvelle étude vient bouleverser les idées préconçues sur le gaming à haut niveau. En effet celle-ci révèle que 2 heures de FIFA ou Warzone seraient équivalentes à une session de 1 000 abdos en termes de calories.

Le jeu vidéo n’est clairement plus le loisir ostracisé qu’il a pu être auparavant. L’image du “geek” et du “gamer” a elle aussi énormément évolué au fil du temps.  En effet, loin semble le temps où le public se moquait ouvertement des joueurs.

À travers des compétitions de haut niveau. Mais aussi des jeux de plus en plus complexes. Et enfin des représentations dans les médias de plus en plus positives, le gaming a le vent en poupe.

Publicité

Qui plus est, une nouvelle étude vient une nouvelle fois bouleverser ce que l’on peut imaginer sur les effets des jeux vidéos sur la santé.

EA SPORTS
Jouer à FIFA serait donc aussi efficace qu’une session de cardio selon cette étude.

Une étude extrêmement positive sur les bienfaits physiques du jeu vidéo

Nous savons depuis longtemps que les jeux vidéo présentent des avantages énormes. Notamment en ce qui concerne le développement de compétences visuelles, spatiales et de résolution de problèmes. Malgré tout cette nouvelle étude suggère qu’être un joueur peut également vous aider vis-à-vis de votre fitness.

L’étude a été réalisée par une plateforme esports appelée Stakester. Elle révèle que les joueurs masculins brûlent 420 calories sur une session de jeu de deux heures de FIFA et Warzone en moyenne. Selon Stakester, cela équivaut à faire 1 000 abdominaux.

Publicité

Saison 5 opérateur Warzone
Activision
Warzone n’est pas en reste, puisque l’étude parle également de ses bienfaits.

Pour l’étude de Stakester, les chercheurs ont suivi le rythme cardiaque et la dépense calorique de 50 joueurs pendant qu’ils jouaient à FIFA et Warzone pendant deux heures.

Et bien que cela puisse être surprenant, l’étude de Stakester n’est pas la première à établir un lien entre les jeux et un mode de vie sain.

Bien que les conclusions de cette étude soient tout à fait intéressantes, nous vous conseillons de les prendre avec un grain de sel, car elles proviennent d’une société qui promeut la compétition en ligne, ce qui veut dire qu’il y a clairement conflit d’intérêts.

Publicité