Nintendo critiqué après l'interdiction de Joy-Con en soutien à Etika - Dexerto.fr
Jeux Vidéo

Nintendo critiqué après l’interdiction de Joy-Con en soutien à Etika

Publié le: 7/Déc/2020 10:56 Modifié le: 7/Déc/2020 10:57

by Paul Fouillade

Partager


Nintendo fait face à une nouvelle vague de critiques après la décision d’émettre une ordonnance interdisant la vente de Joy-Con aux couleurs d’Etika et dont tous les bénéfices étaient reversés à une œuvre caritative. Cependant, certains fans pensent qu’un changement de nom pourrait être la solution.

En général, les gens fabriquent des coques personnalisées de Joy-Con pour se faire de l’argent. C’est là un marché lucratif qui vient logiquement empiéter sur les plates-bandes de Nintendo. Néanmoins, les Etikons étaient différents. Ils étaient fabriqués en la mémoire d’Etika, un streamer très apprécié de la communauté et dont la disparition avait ému les joueurs du monde entier.

Publicité

Tous les profits générés étaient ensuite versés à la Fondation JED, une organisation à but non lucratif dédiée à la protection de la santé mentale chez les adolescents et jeunes adultes ainsi qu’à la prévention du suicide. Une cause importante soutenue par ces coques aux couleurs d’Etika. Malheureusement cela a pris fin.

En effet, Nintendo a émis une ordonnance visant à interdire ce produit en septembre dernier. La nouvelle fait aujourd’hui surface et a attiré l’attention sur les réseaux sociaux des fans qui ne cachent pas leur colère et leur déception vis-à-vis de la firme.

Publicité

Etikons Joy-Con Etika Nintendo

CptnAlex, l’homme derrière ces Etikons, a fait une annonce officielle pour confirmer les rumeurs. « Tout cela est vrai, » explique-t-il. « La demande de cessation et de désistement que j’ai reçue de Nintendo [comprend] tous mes produits, y compris les Etikons. »

Publicité

« La seule opposition que peut faire Nintendo sur ce design est le mot Joycon, » ajoute-t-il. « Bien qu’ils ne m’aient pas spécifiquement dit pourquoi chaque design a été retiré, ils ont inclus une liste de droits d’auteur [que] mes création ont violé et le mot Joycon y figurait. »

« C’est super merdique, » continue-t-il. « J’ai encore environ 30-40 ensembles de coques que je vais probablement donner lors d’une convention ou quelque chose comme ça, » conclue-t-il tout en partageant une copie de la lettre officielle envoyée par Nintendo.

Publicité

C’est là une situation assez malheureuse qui ne fait qu’ajouter de l’eau aux moulins des détracteurs de Nintendo dont de plus en plus de joueurs reprochent la rigueur. De nombreux fans sont clairement déçus de l’attitude du groupe alors que d’autres imaginent qu’il existerait une solution toute simple pour remédier au problème.

Publicité

« Imaginez ce qui doit se passer dans la tête du service des relations publiques de Nintendo of America », écrit ainsi un utilisateur. « Ils ont simplement perdu la tête… c’était pour la charité et en l’honneur d’un homme décédé qui était un fan de leurs jeux. »

Etika Joycon SwitchLe suicide d’Etika avait été un choc pour toute la communauté.

Cependant, certains pensent en revanche que Nintendo est dans son bon droit et que la situation a simplement pris une ampleur démesurée. « Le vrai problème est bénin et implique une véritable violation de la propriété intellectuelle, » répond ainsi un autre. « Supprimez simplement les marques légales, » lit-on également.

Quoiqu’il en soit, le sujet est clairement bouillonnant et fait chauffer les esprits, défenseurs comme détracteurs de Nintendo. Reste désormais à voir si Nintendo réagira à ces critiques.