General

Twitch poursuivi pour 25M$ à cause de streameuses trop "suggestives"

by Paul Fouillade
Twitch : Pokimane | Alinity

Partager


Un viewer Twitch de Californie vient de déposer une plainte au civil et demande la somme de 25 millions de dollars à Twitch en réparation de son exposition à "un contenu trop suggestif et sexualisé de la part de plusieurs streameuses" sur le site. Seraient ainsi concernées des streameuses comme Pokimane, Alinity, Amouranth ou Loserfruit.

D'après des documents judiciaires obtenus par Dexerto, le plaignant, Erik Estavillo, aurait déjà poursuivi Microsoft, Sony, Nintendo et Blizzard et a déposé une plainte officielle devant le tribunal le 15 juin dernier afin d'obtenir un procès. De son côté, Twitch a également reçu une assignation à comparaître officielle le 19 juin dernier.

Advertisement

plainte Estavillo Twitch
plainte Estavillo Twitch

Selon la plainte déposée auprès de la Cour supérieure de Californie, Estavillo souffrirait de plusieurs problèmes médicaux qui l'obligent à n'utiliser qu'Internet pour tous ses divertissements, ainsi que de troubles obsessionnels compulsifs et une dépendance sexuelle, ce que selon cette plainte, Twitch ne ferait qu'aggraver.

"Twitch a extrêmement exacerbé son état en affichant de nombreuses streameuses sexuellement suggestives via le code de programmation de Twitch", peut-on ainsi lire sur la plainte, "ce qui rend presque impossible pour le plaignant d'utiliser Twitch sans être exposé à un tel contenu sexuel."

Advertisement

Plainte Estavillo Twitch Alinity
Plainte Estavillo Twitch Alinity

Estavillo, qui suit 786 streameuses et 0 streamer selon la plainte, ajoute que le site ne lui offre aucun moyen pour filtrer les streamers par genre, par conséquent, il est obligé de choisir un "jeu et / ou une catégorie à regarder avec des miniatures montrant ces femmes légèrement vêtues, aux côtés des hommes et d'être ainsi les seules chaînes de streaming disponibles pour lui."

"En outre, Twitch profite également du plaignant et de nombreux autres spectateurs sexuellement dépendants en leur permettant de "s'abonner, faire un don ou payer des bits" à ces streameuses", peut-on lire. "Twitch profite de ce système de récompense de gratification immédiate contre ses spectateurs sexuellement dépendants, ce qui n'est pas différent de ce que ferait un casino."

La plainte continue en énumérant plusieurs streameuses qui, selon elle, "continuent d'exposer des spectateurs qui veulent simplement voir des gens jouer à des jeux vidéo sur Twitch, mais au lieu de cela, ils sont exposés à du matériel et à du contenu sexuellement addictifs de manière consistante et quotidienne". Cela inclue notamment :

Advertisement

  • Amouranth
  • Quqco
  • ST Peach
  • JadeTheJaguar
  • Pink_Sparkles
  • Valeria7K
  • DanielaAzuage_
  • lilchipmunk
  • iaaras2
  • theRaychul
  • KrystiPryde
  • SonjaShio
  • Gavrilka
  • MizzyRose
  • KayPikeFashion
  • Alinity
  • QTCinderella
  • Pokimane
  • Velvet_7
  • Loserfruit

plainte Estavillo Twitch
plainte Estavillo Twitch

En demandant une réparation, la plainte que que tous les streamers énumérés ci-dessus soient définitivement bannis pour violation des conditions d'utilisation de Twitch ainsi que la somme de 25 millions de dollars "à partager entre le plaignant et d'autres abonnés à Twitch Prime Turbo", tout reliquant allant à divers organismes de bienfaisance.

Reste maintenant à savoir si ce procès aboutira quelque part devant le tribunal, mais selon les documents judiciaires, Twitch a été officiellement signifié par le tribunal le 19 juin et devra répondre d'une manière ou d'une autre.

Comme nous l'avons mentionné précédemment, Estavillo a déjà déposé de nombreuses actions en justice contre d'autres sociétés et il sera intéressant de voir comment Twitch réagira à cette attaque et les suites de cette affaire.

Advertisement

Vous pouvez retrouver ici la plainte complète d'Estavillo contre Twitch.