General

Marvel Fitness condamné à 2 ans de prison, Twitter prend position

by Isabelle Thierens

Partager


Accusé de harcèlement en ligne et d'avoir lancé des meutes numériques contre des influenceurs, le youtubeur Marvel Fitness a été condamné par le tribunal correctionnel de Versailles à un an de prison ferme. Cette condamnation a provoqué une véritable levée de boucliers sur Twitter, avec la montée en puissance du hashtag "FreeMarvel".

Avec plus de 150 000 followers à l'appui sur YouTube, Habannou "Marvel Fitness" S. a bâti ces 5 dernières années une communauté de passionnés de sport et de musculation avec lesquels il partageait différents conseils pour sculpter son corps.

Advertisement

Peu à peu, il semble s'être éloigné de ces séances de coaching pour prendre à partie des influenceurs ou des sportifs. Une pratique qui aurait pris de plus en plus d'importance sur sa chaîne au fil des différents dramas qui ont suivi.

Marvel Fitness, attaqué pour harcèlement en ligne

En effet, ces vidéos n'ont pas été au goût des personnes concernées qui ont décidé de poursuivre en 2019 le youtubeur pour harcèlement en ligne. Une attaque menée de front par l'une des plaignantes, qui est également avocate. La jeune femme avait été poursuivie contre son gré par le youtubeur, caméra au poing.

Advertisement

https://www.youtube.com/watch?v=ujgmmXd1_bI

"Je sais que si j’ouvre mon téléphone maintenant, je vais avoir des dizaines de messages de menace. J’ai beau bloquer, il y en a toujours plus", a confié l'une des plaignantes à la barre, comme le rapporte Le Monde.

Marvel Fitness a nié les faits, arguant que ce n'était que du drama appuyé par des propos "mal interprétés" et de fausses preuves telles que la photo truquée partagée par Aline Dessine, l'une des plaignantes, qui a reconnu les faits et s'en est excusée.

"On poste des vidéos tous les jours. Et au bout d’un moment on en vient à se dire que c’est normal de voir écrit + Katsumi + dans les commentaires ou ''t’es qu’une pute de Bangkok'', a confié un autre plaignant, Tristan Defeuillet-Vang.

Advertisement

Un an plus tard, le verdict est tombé, le youtubeur a été reconnu coupable de harcèlement moral sur 9 personnes et de violence sur avocat.

Il écope d'une peine de 2 ans de prison, dont un ferme avec mandat de dépôt, assortie de l'interdiction de poursuivre son activité de créateur de contenu.

Un vent de discorde sur les réseaux sociaux

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la condamnation du youtubeur est loin d'avoir fait l'unanimité sur les réseaux sociaux.

Advertisement

De nombreux internautes ont pris la défense de Marvel Fitness, appelant à sa libération avec le hashtag "FreeMarvel", actuellement en top tendance sur Twitter avec plus de 40 000 tweets.

D'autres au contraire, bien que moins nombreux, se sont félicités de l'issue de cette affaire.

L'avocat de Marvel Fitness, Me Marc Goudarzian, aurait l'intention de faire appel.

https://www.youtube.com/watch?v=Y8ETQzW9bJc

Marvel Fitness quant à lui, a partagé le 19 septembre sur sa chaîne YouTube ses nouveaux réseaux sociaux, sans toutefois avoir l'assurance de pouvoir les conserver.