General

Face aux accusations d'harcèlement, Ubisoft tente de rectifier le tir

by Isabelle Thierens
FREDERIC J. BROWN / AFP

Partager


En proie à une levée de boucliers de la part des internautes suite aux accusations d'agressions et d'harcèlement sexuels de la part de ses employées, Ubisoft s'emploie à un "changement structurel".

Depuis peu, une avalanche de témoignages a émergé sur les réseaux sociaux concernant le harcèlement et les agressions sexuelles auxquels se livreraient différents cadres d'Ubisoft envers des employées.

Advertisement

Ces témoignages ont rapidement été relayés sur les réseaux sociaux jusqu'à créer une controverse d'ampleur.

La levée de boucliers des internautes

Indignés, de nombreux internautes ont pris position pour soutenir les femmes qui ont témoigné et pousser Ubisoft à réagir.

Advertisement

Quelques personnalités se sont toutefois exprimées pour rappeler que les comportements inacceptables de certaines personnes ne devaient pas "jeter le discrédit" sur tous les autres.

Le PDG d'Ubisoft prend des mesures

Face à l'ampleur de la polémique, le PDG d'Ubisoft, Yves Guillemot a décidé d'opérer dès que possible divers changements au sein de l'entreprise.

Dans un communiqué, il a déclaré que des changements fondamentaux allaient avoir lieu "très rapidement" afin d'améliorer "nos modes de fonctionnement et notre façon de travailler ensemble".

Advertisement

Je tiens à dire à ceux qui ont pris la parole ou qui ont soutenu des collègues : vous êtes entendus et vous contribuez à conduire les changements nécessaires au sein de l'entreprise.

Pour lutter face à ces comportements Yves Guillemot s'est notamment engagé à "revoir la composition de notre département éditorial, de transformer nos processus RH, et de responsabiliser davantage tous nos managers sur ces sujets" afin que "que personne n’ait plus jamais à vivre ces situations".

En ce sens, en marge des enquêtes en cours, une Head of Workplace Culture, Lidwine Sauer, a été nommée pour analyser la culture de l'entreprise et proposer ensuite des changements significatifs. Une responsable Diversité et Inclusion va également être nommée afin d'apporter son expertise.

En parallèle, des groupes d'écoute ont été instaurés et des questionnaires ont été envoyés aux employés afin de permettre à une société de conseil d'avoir suffisamment d'informations pour réviser les procédures et les politiques appliquées au sein de l'entreprise.

Advertisement

Selon Bloomberg, suite à la série d'enquêtes internes qu'à lancé Ubisoft, 2 vice-présidents, ont d'ores et déjà été suspendus.

Cette nouvelle controverse s'inscrit dans la vague de MeToo de l'industrie vidéoludique où peu de temps auparavant de nombreux témoignages étaient apparus concernant le harcèlement et les agressions sexuelles sur Twitch.