General

Le Congrès américain a envoyé une lettre condamnant le ban de Blitzchung par Blizzard

par Paul Fouillade

Partager


Plusieurs représentants américains et membres du Congrès ont envoyé une lettre bipartite condamnant le ban du joueur professionnel de HearthStone, Blitzchung, par Activision-Blizzard. Il avait manifesté son soutien aux manifestations de Hong Kong lors d'une interview.

Le joueur pro, Chung "Blitzchung" Ng Wai avait été puni par Blizzard Entertainment après une interview au cours de laquelle il avait exprimé son soutien aux manifestations en cours à Hong Kong.

Originaire de Hong Kong, Blitzchung portait un masque en répétant "Libérez Hong Kong, la révolution de notre époque", tandis que les commentateurs (également licenciés de l'émission) se cachaient derrière leur bureau.

Publicité

(Timecode à 35'00 pour les utilisateurs mobiles)


Qui a envoyé cette lettre et que dit-elle ?

La lettre, a été signée par des démocrates et des républicains, notamment Alexandria "AOC" Ocasio-Cortez et Marco Rubio.

Publicité

Dans ce document, ils reprochent à Blizzard d'avoir banni Blitzchung et de lui avoir repris son prix et son titre après son élocution en stream.

"Cette décision est particulièrement préoccupante à la lumière de l'appétit croissant du gouvernement chinois pour faire pression sur les entreprises américaines pour aider à étouffer la liberté d'expression", peut-on y lire.

Ron Wyden
Ron Wyden
L'affaire du ban de Blitzchung prend désormais un nouveau tournant

Publicité

Lire aussi : Mei est en train de devenir un symbole de protestation pro-Hong Kong

"Activision-Blizzard bénéficie du marché croissant de l'esport en Chine, ainsi que de Tencent, l'une des plus grandes entreprises technologiques du pays. Comme vous et votre entreprise le savez sans doute, le gouvernement chinois utilise la taille et la vigueur de son économie pour supprimer les opinions avec lesquelles il est en désaccord."

La lettre évoque notamment l'engagement revendiqué par Blizzard, "du droit d'exprimer ses pensées et opinions personnelles", et explique comment un certain nombre d'employés de l'entreprise ont estimé que la punition infligée par Blizzard allait à l'encontre de ces valeurs.

Publicité

"Votre décision décevante pourrait avoir un effet dissuasif sur les joueurs qui cherchent à utiliser cette plateforme pour promouvoir les droits de l'hommes et les libertés fondamentales. De nombreux joueurs du monde entier ont pris note des actions de votre entreprise, appelant à un boycott des jeux et compétitions Activision-Blizzard."

Publicité

Le consultant e-sport Rod "Slasher" Breslau, a attiré l'attention des joueurs et d'Internet sur cette lettre en en partageant une copie sur Twitter. Il a aussi précisé que cette lettre semblait avoir été écrite avant que Blizzard n'annonce une réduction de peine pour Blitzchung.

C'est la première fois qu'une lettre du Congrès apparaît sur une affaire d'e-sport et le fait qu'elle affiche sa neutralité politique signifie clairement que personne ne semble apprécier les actions de Blizzard.

A l'heure où nous écrivons ces lignes, la lettre est pour l'instant restée sans réponse. Cet article sera mis-à-jour lorsque ou si, nous recevons une réponse officielle de la part de Blizzard.