Fortnite

Un journaliste a infiltré des groupes d'extrême droite dans Fortnite

by Paul Fouillade

Partager


A l'occasion de la sortie de son livre, "Les Grands-remplacés", le journaliste Paul Conge revient sur son enquête au sein de groupes d'extrême droite sur Internet et notamment leur présence dans des endroits inattendus comme par exemple Fortnite.

Le journaliste Paul Conge s'est infiltré dans des groupes d'extrême droite qui s'organisent silencieusement sur Internet là où on ne s'y attend pas. Dans son livre paru aux éditions Arkhê, "Les Grands-remplacés", il explique avoir découvert toute une génération militante au discours profondément raciste et qui se déploie en sous-marin un peu partout sur Internet. Interviewé par France2tv, il raconte comment cette nouvelle génération profite des nouveaux outils à leur disposition pour opérer en toute discrétion.

Advertisement

On est alors bien loin des grands partis politiques, souvent immédiatement diabolisés dans les médias et ses membres préfèrent aujourd'hui adopter une "bataille culturelle, une espèce de guerre d'influence".

Pour ce faire, ces derniers vont là où ils sont à l'aise et peuvent facilement s'exprimer afin d'y lier leur discours avec les jeux vidéo ou encore le coaching en développement personnel voire même le tuning.

Advertisement

"J'ai infiltré une mouvance d'extrême droite qui recrute des jeunes directement dans le jeu Fortnite".

couverture Les Grands-remplacés Paul Conge éditions Arkhê
Editions Arkhê
Dans Les Grands-remplacés, Paul Conge revient sur son enquête au sein de groupes extrêmistes sur Internet.

On y retrouve alors selon lui un discours anti-arabe, anti-juif, anti-féministe, etc. qui touche parfois une partie de la population qui veut se retrouver dans ces idées.

C'est ainsi qu'il nous apprend avoir suivi une mouvance négationniste (qui nie l'existence des camps de concentration nazis) et qui cherche à recruter des jeunes sur Fortnite pour qu'ils viennent ensuite discuter avec eux dans des endroits un peu plus privés et à l'abri des regards comme sur des serveurs Discord privés.

Advertisement

"Comme toute force politique, ils veulent que leurs idées progressent et donc ils vont sur ces espaces parce qu'ils ont l'impression qu'il y a un public plus perméable à leurs idées."

Fortnite servirait donc ici de vecteur pour amener des adolescents ou de jeunes adultes à participer à leurs discussions et ensuite à leurs actions sur les réseaux sociaux. Loin de se résumer à ça comme le rappelle Paul Conge, l'univers du jeu vidéo est composé d'énormément de jeunes parfois isolés de la société et en désaccord avec elle. Dès lors, cette impression de destin social écrasant facilite leur radicalisation, ce que recherchent ces militants extrémistes qui leurs proposent "une espèce de radicalité transgressive, prête à l'emploi".

Si ce genre de militants n'a pas attendu Fortnite pour agir sur les jeux vidéo, il faut admettre que l'ouverture à un public toujours plus grand et la diffusion toujours plus rapide des informations ont grandement facilité la propagation de leurs discours.

Advertisement