Fortnite Apex FIFA Call of Duty Autres Jeux E-Sport Divertissement Dexerto TV Films/Séries Contact
 
Fortnite • 30/07/18

La section Fortnite du Panathinaïkos d'Athènes bat le record du monde de kills en squad

La section Fortnite du Panathinaïkos d'Athènes bat le record du monde de kills en squad
SOOC

Les joueurs Fortnite du Panathinaïkos Athletic Club Esports ont réalisé une belle performance en allant battre le précédent record établi il y a seulement 10 jours.

Si le Panathinaïkos (PAO) est à la base un club omnisports, il est surtout connu pour son équipe de football qui est l'une des équipes les plus prestigieuses et les plus anciennes de Grèce. Ils avaient même atteint la finale de la Ligue des Champions en 1971, battus 2-0 par l'Ajax d'Amsterdam.

Publicité

A la toute fin de l'année 2016, le 29 décembre exactement, le PAO avait annoncé son entrée en e-sport et possède aujourd'hui des joueurs sur FIFA, League of Legends, Hearthstone et donc Fortnite Battle Royale.

Ce dernier roster est composé de Death, Orochi, DoctorPwnz et FantasyStar, quatre joueur méconnus du grand public mais qui font parler d'eux ce lundi 30 juillet car ils viennent d'établir un nouveau record du monde de kills en squad sur PC.

Publicité

Pour rappel, ce record avait été détenu quelques jours par les FaZe Clan avec 54 kills, mais le 20 juillet dernier un nouveau quatuor américain composé de ManiaC, MoNsTcR, Figurez et Shni l'avait dépassé avec 55 kills.

Les joueurs du PAO ont cependant poussé la performance encore un petit peu plus loin avec une partie à 56 kills, un nouveau record, comme cela a été annoncé sur la page Facebook officielle du PAO Esports. Il s'agit bien du record du monde sur PC, car sur PS4 il est à 59 kills depuis plusieurs mois maintenant.

Publicité

Réaliser un tel nombre de kills est presque impossible si les quatre joueurs atterrissent tous au même endroit. Les squads qui tentent de battre ce record font donc atterrir chaque joueur à un endroit différent de la map. Ils jouent ensuite la partie chacun de leur côté avant de généralement se rassembler en late game pour venir à bout des dernières équipes survivantes.

A noter également comme on peut le voir sur la capture d'écran de preuve qu'au moins un de leurs kills a été réalisé sur un coéquipier, certainement en détruisant la structure sur laquelle il se trouvait puis en le laissant à terre suffisamment longtemps pour qu'il meurt avant d'éliminer le dernier adversaire de la partie.

Si cette méthode est critiquable, elle est employée par tous ceux qui tentent les records de kills en squad. La meilleure solution serait donc qu'Epic Games cesse de comptabiliser cela comme un kill.

Tous les records du monde de Fortnite Battle Royale

Lire plus sur :
Panathinaikos