Fortnite Apex FIFA Call of Duty Autres Jeux Divertissement Films/Séries Dexerto TV Contact
 
Fortnite • 22/04/19

Le Parlement irakien interdit Fortnite Battle Royale et PUBG

Shares
Le Parlement irakien interdit Fortnite Battle Royale et PUBG

Le mercredi 17 avril, le Parlement irakien a voté l'interdiction de Fortnite Battle Royale et de PUBG en raison de leur influence "négative" sur la jeunesse du pays.

Publicité

Fortnite Battle Royale est sans aucun doute l'un des jeux vidéo les plus populaires au monde. Tandis que PUBG conserve toujours un nombre important et fidèle de joueurs. Selon un rapport de Reuteurs, les législateurs élus lors des premières élections irakiennes en 2018, après des années de violence, ont adopté une loi visant à bloquer l'accès en ligne aux jeux et interdisant ainsi les transactions en ligne telles que l'achat de V-Bucks.

Epic Games
Fortnite Battle Royale, sorti en 2017, est l'un des jeux les plus populaires au monde.

Plus de Fortnite en Irak ?

Fortnite BR et PUBG ont été bannis "en raison des effets néfastes de certains jeux électroniques sur la santé, la culture et la sécurité de la société irakienne, y compris les menaces sociétales et morales contre les enfants et les jeunes".

Publicité

En interdisant l'accès aux jeux et à leurs micro-transactions, il semble que jouer à Fortnite Battle Royale et que PUBG soit bientôt illégal en Irak.

Peu de temps après l'annonce de cette nouvelle interdiction, le Parlement irakien, dont la seule loi adoptée en janvier était la loi sur le budget fédéral irakien, a été vivement critiqué pour ses priorités apparemment mal placées.

Le jeudi 18 avril, l'influent chiite irakien Moqtada al-Sadr, dont la coalition politique détient la majorité des sièges au Parlement, a appelé les jeunes de la nation à rejeter les jeux vidéo violents.

"Que gagnerez-vous si vous tuiez une ou deux personnes dans PUBG ?", écrit-il dans une déclaration de deux pages. "Ce n'est pas un jeu militaire qui vous fournit la bonne façon de combattre."

PUBG
PUBG est actuellement interdit dans plusieurs pays.

Plusieurs pays pourraient-ils interdire les jeux "violents" ?

PUBG est déjà interdit en Inde, au Népal et en Chine, même si la société chinoise Tencent est un investisseur à la fois de PUBG et de Fortnite. Comme mentionné plus haut, les fans irakiens de Fortnite ont protesté contre cette décision sur les réseaux sociaux, certains doutant de la capacité du gouvernement à respecter cette interdiction.

Publicité

D’autres pays, comme la Chine, interdisent depuis longtemps les jeux vidéo "violents", mais il est peut-être trop tôt pour dire si c’est le début d’une tendance plus large.