Fortnite

Les français de Fortnite se sont unis pour gagner les FNCS Semaine 2

Publié le: 22/Fév/2021 10:02

by Gaston Cuny

Partager


Trois français ont réussi à gagner les FNCS Semaine 5 de cette Saison 5 devant le nouveau trio dangereux de Benjyfishy.

Une fois de plus, Skite a montré qu’il était encore au top niveau sur Fortnite avec cette performance accompagné de Robabz et Falconly. Ce trio régulier depuis des semaines s’est donc qualifié automatiquement pour les Heats des phases finales des FNCS dans quelques semaines.

Publicité

Ils se placent devant Benjyfishy et son nouveau trio composé de Matsoe et Umplify, deux joueurs néerlandais de TrainHard. Dans le Top 10 et aussi qualifié pour les heats, on retrouve Floki, Clement et Naekoz sur qui nous pouvions compter pour se qualifier facilement. Et nous avons également le trio francophone qui donne le plus envie sur le papier avec Nayte, 4zr et Keziix.

Ce dimanche de FNCS a été animé sur Twitter par une rivalité franco-danoise. L’un des joueurs de Guild Esports, Anas, s’en est pris à la communauté française qu’il ne fallait pas sous-estimer.

Tout cela est venu d’un contest à Dirty Docks où des joueurs français ont tenté de se faire leur place face à certains des meilleurs joueurs en Europe, dont Th0masHD, Anas et Flikk.

Au final, nous avons pu voir que la communauté francophone était plus soudée que jamais, sans mentionner que la performance était également au rendez-vous.

Publicité

Classement des francophones – FNCS Semaine 2

Classement Joueurs Points
1 Skite, Falconly, Robabz 138
5 Floki, Clement, naekoz 127
8 Keziix, Nayte, 4zr 114
15 Laxus, BadSniper, trippernn 68
19 Marvin, Nadji, Dukey 36
24 meta, Skyzouw, XpeR 29

On se retrouve encore la semaine prochaine pour une nouvelle qualification, en espérant voir de nouveaux trios francophones se qualifier directement.

E-Sport

En forme olympique, G2 Esports veut sa revanche contre Fnatic en LEC

Publié le: 23/Fév/2021 14:41

by Thibaut Vancaeyseele

Partager


Enchaînant les solides performances et dominant le LEC de la tête et des épaules, G2 Esports semble difficile à arrêter, mais Fnatic, qui a déjà fait tomber une fois les champions, vise cette semaine, le deuxième exploit de suite.

8 fois champion d’Europe, 4 fois d’affilée, série en cours. G2 Esports est l’ogre de la scène européenne, et ce n’est un secret pour personne.

Publicité

Parfois vacillant lors de la saison régulière de certaines saisons, le champion en titre a pris les choses en main sur ce spring split 2021, et apparaît comme plus dominant que jamais. L’équipe reste notamment sur une série de 4 victoires convaincantes, se permettant même de tester des champions moins conventionnels, comme un Sion support la semaine dernière qui, en combinaison avec la Senna de Rekkles, a offert des moments mémorables.

Cependant, G2 Esports n’est pour autant pas invaincu cette saison, et est même déjà tombé par 2 fois. La première défaite était face à Schalke 04, la bête noire attitrée de G2, contre qui ils se sont vengés samedi dernier.

Publicité

L’autre défaite est d’autant plus intéressante, puisque c’est Fnatic, l’ennemi juré, qui est venu à bout de G2 Esports. Alors oui, des problèmes de connexion ont probablement entaché la partie, qui aurait peut-être pu être plus équilibrée sans ces soucis. Il n’empêche que Fnatic, fort d’un nouveau style de jeu tout en agression, sont venus facilement à bout de G2 et de leur ancien joueur star, Martin « Rekkles » Larsson.

Un duel légendaire

Il faut dire que le visage que nous montre Fnatic depuis que l’équipe a perdu son légendaire capitaine est pour le moins surprenant. En recrutant Elias « Upset » Lipp, puis en remplaçant Tim « Nemesis » Lipovšek par Yasin « Nisqy » Dinçer, Fnatic a laissé les clés de son jeu aux trois joueurs restants. Et qui de mieux que Gabriël « Bwipo » Rau, Oskar « Selfmade » Boderek et Zdravets « Hylissang » Iliev Galabov pour insuffler un jeu agressif à son équipe ? Probablement personne. A eux trois, ils ont repris les rênes du style Fnatic, le rendant beaucoup plus explosif.

Pour le moment, ce style amène une réussite mitigée. Capable de coups d’éclats, comme lors de leur victoire face à G2, mais aussi de gros ratés, l’équipe est tout de même très agréable à suivre, et semble de plus en plus en contrôle de son agressivité débordante.

Publicité

Cependant, la semaine dernière aura été très compliquée pour Fnatic. Deux défaites de rang, face à MAD Lions, et surtout contre Team Vitality, qui restait alors sur 7 défaites d’affilée, ont ramené Fnatic sur terre en même temps qu’ils quittaient le podium de LEC. Ils abordent ainsi ce duel légendaire en manque de confiance, mais avec l’avantage dans la confrontation directe.

Ce match est et restera l’un des plus grands du LEC, probablement même le plus important. C’est le « classico » du championnat européen, et historiquement G2 Esports domine largement. Il faut même remonter à février 2018, soit 3 ans, pour voir la trace d’un split durant lequel Fnatic a remporté ses deux matchs face à G2 Esports.

A cette époque, Rasmus « Caps » Winther et Rekkles n’avaient pas encore changé de camp, et c’est bien sous la bannière de G2 Esports qu’ils essaieront d’empêcher leur ancienne équipe de rééditer leur exploit, 3 ans après.

Pour ne rien rater de ce match avec tant d’histoire, soyez au rendez-vous samedi 27 février, à 21h.