Fortnite

Epic Games fait face à des attaques en justice pour des comptes Fortnite piratés 

par Jules Serrurier

Partager


Le studio de développement de Fortnite Battle RoyaleEpic Games, doit faire face à un recours collectif après le piratage des comptes de certains joueurs en janvier.

Le 26 janvier, Epic Games a révélé qu'un bug dans Fortnite pouvait avoir exposé des informations personnelles sur les joueurs en raison d'un problème lié au système de connexion du jeu.

Quelques mois après que la société a reçu une réaction violente en raison de son erreur en matière de sécurité, elle a été frappée par un recours collectif impliquant les joueurs affectés par l'écart entre les mesures de sécurité d'Epic Games, selon Polygon.

Publicité

Avec la part importante de jeunes joueurs qui jouent régulièrement à Fortnite, beaucoup étaient préoccupés par l'impossibilité d'empêcher les violations de données et d'informer les utilisateurs sur ce qui s'était passé.

Les tentatives réussies du pirate informatique pour accéder aux comptes d'Epic Games ont conduit à une atteinte à la sécurité, qui peut avoir éventuellement exposé les données de comptes d'utilisateurs et des informations personnelles de millions d'utilisateurs.

Publicité

Franklin D. Azar & Associates du tribunal du district des États-Unis en Caroline du Nord ont intenté un recours collectif. Ils soutiennent le fait "qu'Epic n’a pas maintenu les mesures de sécurité adéquates et n’a pas averti les utilisateurs de la violation de la sécurité en temps opportun."

La poursuite indique également qu'Epic Games n'a pas informé directement les personnes qui auraient pu être touchées par l'infraction, affirmant : "Epic Games n'a pas encore informé ou notifié aux utilisateurs individuels de Fortnite que leurs informations personnelles identifiables pourraient être compromises à la suite de l'infraction."

Publicité

Malgré le fait qu'Epic Games a rapidement reconnu et résolu le problème de sécurité, le procès indique qu'il y a "plus de 100 joueurs" qui ont décidé de prendre des mesures contre les développeurs du populaire jeu de bataille royale.