Fortnite Apex FIFA Call of Duty Autres Jeux E-Sport Divertissement Dexerto TV Films/Séries Contact
 
Fortnite • 14/02/19

BlocBoy JB décide de poursuivre Epic Games pour l'émote Fortnite "Hype"

Shares
BlocBoy JB décide de poursuivre Epic Games pour l'émote Fortnite "Hype"

Le rappeur américain James 'BlocBoy JB' Baker a intenté une action en justice contre Epic Games, le studio de développement de Fortnite. Il a blâmé la compagnie d'avoir utilisé sa danse "Shoot" pour une emote près de six mois auparavant.

Publicité

Selon TMZ, BlocBoy est en train de protéger la danse, qui aurait été utilisée sans autorisation par Epic Games pour son émote "Hype". La poursuite de BlocBoy fait suite à un tweet qu'il a posté en septembre 2018, où le rappeur a interpellé Epic Games sur le fait que les développeurs ne lui avaient pas attribué de crédit pour sa danse.

Chaque fois que quelqu'un fait ma danse, il donne du crédit à @FortniteGame mais ils n'ont rien créé fondamentalement. Ils prennent de l'argent et du crédit pour ma merde, c'est fou.

Publicité

Alors qu'il envisageait de poursuivre la société plus tard en décembre, il semble que BlocBoy ait décidé d'aller de l'avant avec la poursuite - accompagné d'un certain nombre d'autres célébrités.

Epic Games a depuis été victime d'une série de poursuites de nombreuses célébrités et personnalités d'Internet, notamment l'acteur Alfonso Ribeiro de Fresh Prince, le rappeur Terrence '2 Milly' Ferguson et la sensation Instagram Ryan 'Backpack Kid' Huggins.

Publicité

Cependant, quelques-uns de ces procès sont très contestés par les spectateurs. En outre, les enquêteurs ont découvert que Ribeiro avait reconnu avoir volé sa célèbre danse "Carlton" aux acteurs Will Smith et Courteney Cox dans une interview avec TMZ, ce qui avait entraîné de nombreuses hypothèses selon lesquelles l'action en justice de l'acteur pourrait ne pas aboutir devant un tribunal.

Le studio a clairement expliqué qu'il ne reculera pas face à ces poursuites. Plusieurs créateurs de danses ont tenté de les poursuivre en justice.