Rekkles pense que lui et G2 Esports sont "faits l'un pour l'autre" - Dexerto.fr
E-Sport

Rekkles pense que lui et G2 Esports sont « faits l’un pour l’autre »

Publié le: 30/Nov/2020 13:55

by Isabelle Thierens

Partager


Dans une récente interview, Martin « Rekkles » Larsson s’est confié à propos de sa nouvelle organisation G2 Esports et de leur avenir commun, déclarant notamment qu’ils sont « faits l’un pour l’autre ».

Alors que les rumeurs commençaient à s’intensifier, la figure de proue de Fnatic, Rekkles, a annoncé qu’il avait signé un contrat de plusieurs années avec le rival principal de son équipe, G2 Esports.

Publicité

Ce transfert a mis fin à ses 7 années de bons et loyaux services chez Fnatic, qui n’avaient été jusqu’ici qu’interrompues par un bref aparté avec Elements.

Cette nouvelle a sans conteste bouleversé les fervents adeptes du LEC, soulevant une question et non des moindres, Rekkles pourra-t-il réellement réussir loin de l’orange et du noir ?

Publicité

Selon le Suédois, qui s’est entretenu avec ses fans sur sa chaîne YouTube après l’annonce de cet énorme changement, tout va bien se passer. Lui et G2 sont « faits l’un pour l’autre », à plus d’un titre, et c’est tout ce qui compte.

Publicité

« Je veux être le meilleur »

« J’ai commencé à faire cela parce que je voulais être le meilleur, et cela signifie gagner des Mondiaux », a expliqué Rekkles. « G2 Esports et son roster ont un état d’esprit très similaire. De cette façon, nous sommes faits l’un pour l’autre, l’équipe veut vraiment gagner des Mondiaux. »

Il y a de nombreuses similitudes entre Rekkles et sa nouvelle organisation, ils ont notamment chacun disputé, et perdu récemment une finale des Mondiaux. Fnatic s’est incliné face à Invictus Gaming en 2018, tandis qu’1 an plus tard G2 subissait le même sort contre FPX.

Publicité

Rekkles a confié ses projets dans une interview

Les pertes ont été rudes, Rekkles en convient, mais elles lui ont aussi apporté une chose, l’espoir que le LEC pourra répéter ses exploits oubliés depuis longtemps et remporter la Summoner’s Cup.

Publicité

« Depuis 2018, je pense que c’est possible… donc cela correspond bien à ce que pense G2 de tout cela également », a-t-il déclaré. « J’ai réalisé que j’avais beaucoup plus à donner que d’être un gars qui participe, qui va à chaque event et à tous les Mondiaux, mais ne gagne jamais. »

La nouvelle star de G2 inquiet à l’idée « d’être sérieux »

Il y a cependant une chose qui inquiète Rekkles. Il a toujours été un joueur motivé et émotif, et certains de ses moments les plus emblématiques, pour le meilleur comme pour le pire, sont venus avec passion et larmes.

Le roster de G2 quant à lui est connu pour être composé de sacrés farceurs. Caps, Jankos et Wunder chantent lors de la sélection des champions, ils se lancent d’étranges compositions étranges et n’ont que des « happy games ».

« De toute évidence, il y a un peu d’inquiétude quant à la façon dont nous nous intégrons socialement dans l’équipe ou culturellement », a admis le Suédois avec un visage impassible. « En ce qui concerne les parties, je sais que tout ira bien, mais je crains d’être un gars plus sérieux. »

« Je ne suis peut-être pas le leader auquel vous vous attendez … Je ne suis pas Perkz », a-t-il ajouté.

Bien sûr, cela ne l’a pas dissuadé de troquer le noir et l’orange contre le noir et blanc à l’approche de la nouvelle saison du LEC. Quoi qu’il en soit, Rekkles pense qu’il a pris la bonne décision, sans aucun doute.

« J’ai ce rêve d’être un joueur dont tout le monde se souvient quand ils regardent en arrière… alors j’essaie toujours de faire des choix basés sur cela », a-t-il déclaré. « Je [l’ai fait] parce que je crois que cela me donnera les meilleures chances de réussir. Ce n’était pas une question d’argent. J’ai toujours cherché la victoire. Je veux jouer pour une équipe avec les plus grandes chances de faire des dégâts aux Mondiaux. Pour le moment, c’est G2. »

Reste à voir si ce choix s’avérera effectivement payant.