E-Sport

Le gouvernement présente sa stratégie concernant le développement de l'e-sport de 2020 à 2025

par Isabelle Thierens
Riot Games

Partager


Lors de la Paris Games Week, le secrétaire d'État chargé du Numérique, Cédric O, a présenté une feuille de route écrite en collaboration avec la ministre des sports Roxane Maracineanu, concernant la stratégie que va adopter le gouvernement concernant le développement de l'es-port jusqu'en 2025.

Alors que l'e-sport avançait assez timidement en France depuis un certain temps, ces dernières années semblent avoir été un terreau propice à son expansion.

Le weekend dernier, la capitale a accueilli un événement e-sport majeur avec la finale des Worlds 2019 sur League of Legends.

Publicité

Un rendez-vous qui a mobilisé le public français jusqu'à battre des records d'audience, mais aussi les médias français qui sont de plus en plus enclins à consacrer plusieurs de leurs colonnes à l'e-sport voire même des émission dédiées.

Le secteur de l'e-sport connait une belle croissance, qui pousse de plus en plus de pays à se positionner et s'adapter face à ce phénomène qui prend de l'ampleur.

Publicité

Red Bull
Red Bull

Stratégie nationale e-sport 2020-2025

Des "Assises de l'e-sport" ont été organisées en début d'année par la Direction générale des entreprises (DGE) et la Direction des Sports (DS), avec l’association France Esports comme partenaire.

Publicité

Après des mois de consultation et de réflexion, les esquisses d'une stratégie nationale sont apparues. Le rapport concernant cette stratégie à grande échelle a été présenté lors de la Paris Games Week.

Les principaux axes de développement

Selon la feuille de route, la stratégie de développement réfléchie par le gouvernement en vue de hisser la France comme "le leader européen du secteur e-sport d'ici 2025" repose sur 4 axes stratégiques à savoir :

Publicité

  • "Promouvoir le développement d’une pratique e-sportive responsable et socialement valorisée"
  • "Accompagner la création d’une filière de formation, avec une attention particulière portée aux joueurs de haut-niveau"
  • "Mettre en place une politique de soutien au développement des acteurs français de l’e-sport"
  • "Valoriser l’attractivité de la France, de ses territoires et de son écosystème e-sport"

Axe 1 : Une pratique responsable et socialement valorisée

En vue de démocratiser l'e-sport tout en veillant à son éthique et son inclusivité, diverses actions seront mises en place telle que la "diffusion d'une politique d'inclusion et de mixité", de la prévention ainsi que de la sensibilisation envers le grand public, notamment pour les parents, des "initiatives de sensibilisation en milieu scolaire et extra scolaire", la "diffusion de bonnes pratiques", une labellisation "France Esports" pour informer notamment les collectivités, mais aussi le grand public.

Publicité

Axe 2 : La mise en place d'une filière de formation

La formation et l'encadrement des joueurs de haut-niveau est un élément clé. Le gouvernement a donc prévu des "expérimentations en milieu scolaire" qui pourraient passer par divers aménagements scolaires, et la mise en place de "formations adaptées" pour les futurs joueurs mais aussi pour les formateurs.

Axe 3 : Un soutien apporté aux différents acteurs

Dans leur volonté d'imposer la France en tant que leader européen, différentes actions sont prévues visant à soutenir les différents acteurs de cette industrie à savoir la mobilisation d'investisseurs publics, une réflexion autour du dispositif "de joueur professionnel de jeux vidéo salarié",  une clarification de la fiscalité autour des compétitions mais aussi des gains qui en découlent, la mise en place d'un visa adapté au secteur ou la clarification des solutions déjà existantes .

De nombreuses études sont prévues pour mettre en place des solutions adaptées et structurer au mieux le secteur.

Axe 4 : L'amélioration de l'attractivité de la France

Le dernier axe vise à améliorer l’attractivité de la France ce qui passera par les Jeux Olympiques de 2024 mais également par le soutien d'initiatives à l'échelle européenne et la mise en place d'opération d'attractivité.

Bon nombre de regards scrutent désormais 2020, l'année ou diverses actions devraient commencer à se mettre en place.