E-Sport

Un nouveau pays a officiellement reconnu l'e-sport comme un sport et ça change tout pour les joueurs

par Cyril Pomathiod
businessinsider

Partager


L’e-sport est-il un sport ? Le débat est sans fin… sauf au Sri Lanka où les jeux vidéos compétitifs viennent d’acquérir le statut de sport. L’impact pour les joueurs pourrait être énorme.

L’e-sport est en pleine croissance. Le chiffre d’affaire, l’opinion publique, la professionnalisation du milieu… tous les indicateurs sont au vert. Néanmoins, un point crucial freine encore beaucoup d’acteurs de l’écosystème : la législation.

On ne compte plus le nombre d’histoires tragiques de joueurs professionnels incapables de se rendre à des tournois internationaux à cause de problèmes de VISA. Ce genre de problème pouvant ruiner une carrière a touché de nombreux athlètes, tous jeux confondus.

Au cours des dernières années, beaucoup de pays on pris différentes mesures afin de bâtir un cadre légal autour de l’e-sport. Pour que le secteur se développe, il est indispensable qu’il soit régulé et contrôlé.

Publicité

En inscrivant officiellement l’e-sport au registre des sports officiels, le Sri Lanka fait donc profiter à toutes les organisations de ce secteur d’activité un cadre légal plus que bienvenue.

Ministère des sports - Sri Lanka
Ministère des sports - Sri Lanka

Faire de l’e-sport un sport, qu’est-ce que ça change ?

Tout d’abord, il faut noter que le statut de sport n’apporte pas forcément les mêmes avantages d’un pays à l’autre. D’un autre côté, déclarer l’e-sport en tant que sport n’est pas le seul moyen de régulariser sa pratique.

Publicité

En France par exemple, c’est en 2016 que plusieurs mesures sont venues encadrer l’e-sport. La plus marquante a eu pour rôle de dissocier la discipline des jeux de hasard, à laquelle elle était précédemment rattachée. Ce petit changement à l’apparence anodine a énormément facilité l’organisation de compétitions en France, et les possibilités d’offrir du cash prize aux participants.

Au Sri Lanka, l’inscription de l’e-sport au registre officiel des sports devrait agir sur plusieurs facteurs clés : obtenir un statut de sportif, reconnu au niveau national comme international. Mais aussi obtenir des aides pour le développement du milieu et l’organisation d’événements.

En Asie du Sud-Est, l’e-sport est très populaire. Les jeux vidéo compétitifs ont d’ailleurs été inclus aux Jeux d’Asie 2018 et seront présents aux Jeux d’Asie du Sud-Est également cette année.

Publicité

Ce grand pas en avant du Sri Lanka et la croissance rapide de l’e-sport dans cette région pourrait bien inciter d’autres pays de la région à prendre des mesures pour accompagner à la croissance du secteur.

Source : afkgaming