e-sport

E-sport : un parti politique belge veut faire reconnaître l'e-sport en Belgique

par Isabelle Thierens

Partager


miser sur l'e-sport pour les élections européennes. Ils voudraient faire en sorte que l'e-sport soit reconnu en Belgique.

À quelques jours des élections européennes, le mouvement réformateur, un parti politique libéral belge, mise sur l'e-sport et communique leur volonté de reconnaître l'e-sport en Belgique et donner aux e-sportif un véritable statut.

Le fer-de-lance de ce parti serait la liberté qui "garantit la solidarité et l'épanouissement de chacun et chacune". Ils veulent promouvoir des valeurs comme la préservation de l'environnement et des ressources naturelles, l'égalité des chances, l'égalité entre les femmes et les hommes et la solidarité.

Publicité

Lire aussi - Européennes : Emmanuel Macron répondra aux questions des jeunes en direct sur YouTube

Cette publication sur les réseaux sociaux n'intervient que peu de temps après l'interview par la RTBF de Samy Bessi le fondateur d'Epsilon et le président du European Advisory Board.

Dans cette interview Sami Bessi avait expliqué que l'Europe avait du retard par rapport aux autres régions du monde quant à la reconnaissance de l'e-sport. La Belgique en particulier a encore beaucoup de chemin à faire selon lui. 

Publicité

Page Facebook officielle
Page Facebook officielle
Une volonté de reconnaître l'e-sport en Belgique ?

La Belgique n'a aucun cadre législatif clairement défini à ce jour, mais le développement du milieu se poursuit. La Belgique fait partie des pays qui se sont engagés pour la création d'une fédération européenne esport.

En France, le développement législatif de l'e-sport français se poursuit grâce au travail de certaines associations comme France Esports, entre autres un agrément a été mis au point avec la loi de 2016 pour une République numérique.

Publicité

Mais ce n'est pas la première fois que ce parti s'exprimait sur la question. En juillet 2018 ils avaient organisé une conférence "reconnaître et encadrer l'e-sport" introduite par le député bruxellois David Weytsman qui est également le chef de groupe du parti de la ville de Bruxelles.

Lire aussi - ZLAN : place à l'aftermovie officielle

Si la reconnaissance de l'e-sport semble être un sujet abordé par le parti, il ne figure pas pour autant sur leur programme pour les Européennes. Est-ce un projet à long terme ? Un coup de pub pour attirer un nouveau public ?

À voir les résultats du parti dimanche lors des élections européennes en Belgique.

Publicité