E-Sport

CS:GO : StarLadder pointé du doigt pour ses retards de paiement

by Cyril Pomathiod

Partager


La plateforme e-sport StarLadder est accusée par plusieurs commentateurs CS:GO de ne pas payer en temps et en heure ses prestataires.

StarLadder est l'un des organisateurs de tournois les plus prestigieux de la scène e-sport CS:GO. En 2019, la plateforme organisait les StarSeries, 4 Minors (Americas, Europe, Asia, CIS) mais aussi et surtout le Berlin Major.

Advertisement

Si cette organisation est aujourd'hui un pilier de la scène compétitive Counter Strike, elle est pourtant sous le feu des critiques. En effet, plusieurs commentateurs de renom semblent agacés des retards de paiement réguliers de StarLadder, et l'ont fait savoir.

L'un des principaux intéressés, Henry "HenryG" Greer, a osé élever la voix contre StarLadder, même si ce choix pourrait grandement compromettre ses futures apparitions en tant que commentateur pour certains événements majeurs de la scène CS:GO.

Advertisement

HenryG est l'un des commentateurs les plus influents sur Counter Strike, et a d'ailleurs gagné l'Esports Awards du meilleur commentateur de l'année. Il a été ravi d'expliquer le problème à Dexerto :

ELEAGUE
ELEAGUE
HenryG est l'un des commentateurs les plus réputés de la scène CS:GO

"De l'extérieur vous pourriez penser que tout est parfait dans l'écosystème e-sport, avec tous ces sourires de partout. Malheureusement, si vous jetez un regard sous les apparences, cela révèle un côté sombre pour toutes les personnes impliquées qui ne sont pas directement employées par l'organisateur du tournoi.

Si vous êtes un freelancer, et je ne peux évoquer que le cas des commentateurs, travailler avec StarLadder signifie malheureusement que vous allez devoir vous donner à fond, aller à leur événement, délivrer une performance de classe mondiale et n'être payé que lorsqu'ils en ont envie, ce qui correspond généralement à environ 3 à 4 mois au mieux après l'événement.

Advertisement

Ils sont de loin les pires contrevenants lorsqu'il s'agit de ce genre de chose et je peux confirmer que, alors que j'écris ceci le 3 décembre, je n'ai pas été payé pour le Berlin Major en partenariat avec Valve qui a eu lieu plus tôt cet été, même après avoir été informé que la facture avait été réglée en novembre.

Je trouve cela honteux et je ne peux pas imagine comme ça doit être dur pour ceux qui n'ont pas beaucoup d'audience ou de travail régulier. Je ne travaillerai plus dans leurs événements jusqu'à ce qu'ils aient réglé toutes leurs dettes avec tous mes collègues."

Après avoir contacté plusieurs membres de l'équipe de broadcast Counter Stike employés pour le Berlin Major, nous avons découvert que la grande majorité d'entre eux attendaient toujours leur paiement en vertu de leur contribution à l'événement.

Advertisement

StarLadder
StarLadder
Berlin Major : un événement inoubliable, mais les paillettes cachent de sérieux soucis d'organisation

La situation devient encore plus malsaine lors Dexerto a appris qu'une poignée de commentateurs a été payée, levant encore plus de questions sur les méthodes de payement employées par l'entreprise.

L'un d'entre eux a expliqué :

"Il n'y a pas de secret, on s'occupe d'abord des plus bruyants. S'ils pensent que tu vas tweet sur le sujet ou en parler en public, alors ils vont te mettre en tête de liste pour le paiement. Ça rend la situation gênante quand tu as été payé mais pas tes collègues."

Une autre personne a expliqué qu'ils pouvaient éventuellement accélérer le processus de paiement en menaçant d'évoquer le sujet en public sur Twitter.

Ça m'a pris plus de 3 mois pour être payé après avoir été ignoré où avoir entendu le classique "bientôt, ce sera cette semaine."

Une autre source qui a travaillé à de nombreux événements avec StarLadder et a demandé a rester anonyme a confirmé que ces retards de paiement n'étaient pas l'affaire que du Berlin Major. D'après cette personne, des commentateurs étaient toujours en attente de leur paiement pour le le Minor de CS:GO qui a eu lieu en juillet.

"En tant que personne qui a participé à de nombreux événements avec StarLadder au fil des années, je peux dire que ça s'est clairement empiré. Ça n'avait jamais été comme ça et, malheureusement, le départ de beaucoup de membres clé de l'organisation a rendu les choses encore plus compliquées.

Maintenant, les problème de paiement dans lesquels j'ai été impliqué ont eu 3, 4 ou même 5 mois de retard. Ce n'est juste pas acceptable. Tu galères à vivre et t'en sortir et ils vont juste te mentir en disant "cette semaine, cette semaine" et c'est une bataille sans fin où tu dépenses tellement d'énergie pour simplement être payé."

Il semblerait que ce genre de problèmes ne soit pas exclusif aux compétitions CS:GO de StarLadder, mais que des commentateurs PUBG pour ce même organisateur de tournoi connaissent le même problème.

Si c'est bien StarLadder qui est sous le feu des projecteurs récemment, suite à ces accusations directes, le problème des retards de paiement dans l'e-sport semble s'étendre à de nombreux organisateurs de tournois. Le commentateur CS:GO Vince avait d'ailleurs exprimé son désarroi sur Twitter au mois d'octobre.