E-Sport

Des commentateurs s'indignent des retards de paiement dans l'e-sport

par Cyril Pomathiod

Partager


Plusieurs commentateurs e-sport se sont indignés sur Twitter de leurs conditions de travail. Dans le milieu, les retards de paiement semblent être la norme.

Commentateur e-sport : un métier de rêve non ? Cast des parties d'exception, faire vibrer la foule dans la salle et derrière les écrans et vivre de sa passion pour l'e-sport... sur le papier, les commentateurs ne sont clairement pas à plaindre.

Mais comme dans tous les corps de métier, il y a ce que l'on voit de l'extérieur et les coulisses qui ne sont pas toujours aussi attrayantes. Sur Twitter, le commentateur Counter Strike Vince a fait part de son agacement envers les retards de paiements très communs dans le milieu. Rapidement, des dizaines de commentateurs sont venus confirmer ses propos, mettant en lumière ces pratiques malhonnêtes des organisateurs de tournois qui semblent très courantes.

Publicité

Riot Games
Riot Games
Si Riot emploie la plupart de ses commentateurs, cette pratique est rare dans l'e-sport

Avant de rentrer dans les détails, il est important de faire le point sur la situation professionnelles des commentateurs d'e-sport. La très grande majorité des casters professionnels exercent leur métier sous le statut de freelance. En effet, si quelques jeux peuvent se permettre d'embaucher des commentateurs à plein temps pour leurs événements majeurs, cela ne représente qu'une infime partie de la profession.

Publicité

Lorsqu'on travaille en freelance, on a donc la liberté de choisir quand on travaille et pour qui. En contrepartie, on est dépendant de l'offre et la demande, et dans un milieu en pleine croissance comme l'e-sport, peu de commentateurs peuvent se permettre de faire la fine bouche et de rejeter des clients, même si leurs pratiques sont discutables.

Maintenant que le contexte derrière le métier de commentateur est posé, penchons-nous sur le cas de Vince et de son tweet qui a tant fait parler :

Publicité


Chers organisateurs de tournois (certains, pas tous)
Je comprends ne pas être payé au bout d'un mois ou deux, après ça c'est du foutage de gueule, surtout quand je vous recontacte plusieurs fois et que je suis ignoré. Nous devons payer nos factures et nous nous inquiétons vraiment quand ça arrive. Réglez le problème.
Cordialement, les freelancers.
PS : Comprenez que c'est notre gagne-pain, vous n'accepteriez pas de ne pas être payé pendant plus de 3 mois, pourquoi est-ce que nous devrions ?

Le message est clair comme de l'eau de roche, ce commentateur en a assez de ne jamais être payé en temps et en heure. Il avoue même comprendre des retards d'un ou deux mois, qui sont pourtant déjà peu respectueux du travail des indépendants.

Publicité

Dans es heures qui suivent, plusieurs dizaines de commentateurs et autres travailleurs de l'e-sport sont venus apporter leur soutien à Vince, en ajoutant qu'ils se trouvaient eux aussi dans la même situation très régulièrement. Si une telle effervescence entoure la déclaration du commentateur, c'est bien que le problème qu'il rencontre n'a rien d'exceptionnel. BiDa, l'un des commentateurs brésiliens de CS:GO les plus réputés, s'est même permis une petite plaisanterie :


Publicité

Est-ce que 12 mois c'est normal ou je devrais commencer à m'inquiéter ?

Ce à quoi Vince a répondu :

J'aimerais pouvoir dire que ce n'est pas commun, mais malheureusement ça ne l'est pas. À ce point, mec, je mentionnerais et humilierais. Bonne chance.

Beaucoup de twittos ont alors simplement demandé pourquoi les commentateurs ne se servaient pas de leur influence pour faire pression sur les organisateurs de tournoi en les mentionnant dans des tweets évoquant les retards de paiement.

Malheureusement, c'est là que le statut de freelancer pose problème. Si quelques commentateurs très influents peuvent certainement se permettre de poser leurs conditions sur la table et d'imposer à leur client de les payer en temps et en heure, cela ne concerne qu'une minorité du milieu.

Pour beaucoup de travailleurs de l'e-sports, dénoncer ainsi reviendrait à ce couper énormément de ponts et de potentielles opportunités professionnelles. Dans un milieu comme l'e-sport où encore beaucoup d'acteurs travaillent de manière précaire, le problème des retards de paiement ne semble pas prêts de s'arrêter.