Fortnite Apex FIFA Call of Duty Autres Jeux E-Sport Divertissement Dexerto TV Films/Séries Contact
 
E-Sport • 23/05/18

Un sommet sur l'e-sport aux Jeux Olympiques aura lieu en juillet

Un sommet sur l'e-sport aux Jeux Olympiques aura lieu en juillet
Getty Images

L'e-sport figurera-t-il aux Jeux Olympiques de Paris 2024 ? La question n'est toujours pas résolue, mais le CIO s'intéresse de plus en plus prêt à la discipline.

C'est peut-être en juillet à Lausanne, en Suisse, que se jouera l'avenir de l'e-sport dans les Jeux Olympiques. Ce sommet organisé par le Comité International Olympique (CIO) sera dans tous les cas une étapes importantes pour la reconnaissance de notre discipline comme un sport à part entière.

Publicité

Dans les faits, l'e-sport est déjà considéré comme un sport par le CIO depuis un autre sommet qui s'est déroulé en octobre 2017. Mais cette reconnaissance ne suffit pas à en faire un candidat sérieux pour son intégration aux JO.

De nombreux paliers ont par ailleurs déjà été franchis. Ainsi, dès 2016, en marge des JO de Rio étaient organisés à l'initiative du gouvernement britannique les eGames, des Jeux spéciaux pour l'e-sport. Un an et demi plus tard, le premier tournoi e-sport en partenariat avec le CIO était organisé à Pyeong Chang, en Corée du Sud, sur StarCraft II quelques jours avant les Jeux Olympiques d'Hiver.

Publicité

Cet été, l'e-sport sera à nouveau à l'honneur, cette fois comme sport de démonstration au sein des Jeux Asiatiques en Indonésie. Et lors de leur prochaine édition en Chine en 2022, ce sera la première fois que l'e-sport sera un sport médaillable à part entière.

Enfin, son intégration aux Jeux Olympiques de Paris 2024 fait l'objet de très sérieuses discussions au sein des instances olympiques, même s'il n'est pour le moment pas le candidat le mieux pressenti.

Publicité

Mais ce phénomène et surtout son attrait pour la jeunesse qui a tendance à se désintéresser des compétitions sportives traditionnelles intéressent au plus haut point le CIO comme l'a à nouveau confirmé son président allemand Thomas Bach dans une interview retranscrite sur Sport1.de.

"L'e-sport est clairement un secteur passionnant et pour lequel des millions de jeunes se déplacent de plus en plus à travers le monde. Le Mouvement olympique ne peut ignorer un tel phénomène par aucun moyen."

Publicité

Des représentants de l'industrie de l'e-sport, des athlètes et les dirigeants du CIO se rencontreront ainsi à Lausanne en juillet pour une journée d'échanges autour des sports suscitant la passion des jeunes et des valeurs olympiques que l'e-sport devra respecter s'il espère un jour intégrer la compétition.

Ainsi, la porte reste totalement fermée aux jeux violents, comme Thomas Bach avait déjà pu l'affirmer auparavant. Il a d'ailleurs rappelé dans l'interview que "nous devons tracer une ligne rouge et indiquer clairement que les jeux meurtriers ne pourront jamais faire partie du Mouvement olympique."

La voie semble donc toute tracée pour les simulations sportives comme FIFA ou NBA 2K et certains jeux sans aucune violence comme Rocket League. Mais il faudra attendre les conclusions de sommet pour y voir plus clair sur les intentions réelles du CIO en matière d'e-sport.

Source : Sport1.de
Lire plus sur :
Jeux Olympiques