Un speedrun inouï sur Dragon Quest réussi grâce à une plaque de cuisson - Dexerto.fr
Divertissement

Un speedrun inouï sur Dragon Quest réussi grâce à une plaque de cuisson

Publié le: 7/Jan/2021 16:43

by Isabelle Thierens

Partager


Un speedrunner japonais s’est illustré sur Dragon Quest III, en mettant à profit une astuce aussi ingénieuse que dangereuse. Pour entrer dans la légende, il n’a pas hésité à faire surchauffer sa console.

On ne compte plus le nombre de joueurs passionnés qui se lancent dans des speedruns en vue de montrer à leur communauté à quel point certains jeux peuvent se terminer rapidement.

Sans cesse à la recherche de raccourcis, voire de bugs pour gagner de précieuses secondes, ils sont prêts à tout donner pour parvenir à réaliser le meilleur temps possible.

Dernièrement un joueur japonais a repoussé encore plus loin la limite en n’hésitant pas à chauffer sa version Famicom de Dragon Quest III afin de déclencher un bug qui permet de commencer la partie au niveau 99.

Publicité

Si cette folle astuce n’est pas sans risques, il faut bien avouer que le gain de temps qu’elle permet de réaliser est plus que séduisant.

D’autant plus que Dragon Quest III est connu pour être un JRPG des plus complexes. Une partie classique peut facilement prendre plus de 30 heures et même les meilleurs speedrunners s’y cassent parfois les dents.

Étant donné que Dragon Quest III a presque 33 ans, on aurait pu croire que tous les bugs ont d’ores et déjà été découverts, mais le moins que l’on puisse dire est que ce speedrunner à prouvé le contraire !

Publicité

Un speedrun délirant

Il est désormais rentré dans l’histoire du speedrun, en battant tous les records sur son passage.

Selon VGDensetsu, le joueur japonais Hitshee a découvert qu’en chauffant une Famicom à une certaine température (vraisemblablement entre 50°C et 80°C) tout en exécutant Dragon Quest III, un bug se déclenchait, permettant aux joueurs de démarrer au niveau 99.

Ainsi, à l’aide d’une plaque de cuisson, il est parvenu à terminer le jeu en à peine une vingtaine de minutes !

Cette astuce délirante montre une fois de plus qu’au final, bien des années après leur sortie, de nombreux titres emblématiques réservent encore bien des surprises.

Publicité