Un homme condamné à de la prison après avoir trafiqué des cartes Pokémon de McDonald’s

Cartes PokémonGCSO/POKEMON

Un homme en Arizona aurait été emprisonné et licencié de son emploi chez McDonald’s pour avoir  monté un trafic de cartes Pokémon volées provenant des Happy Meal.

Après des semaines de spéculations en tous genres, les cartes Pokémon ont fait leur grand retour dans les Happy Meal de chez McDonald’s. Alors que les dresseurs du monde entier tentent de les collectionner, sans surprise, certains cherchent à tirer profit de cet engouement.

Contrairement aux cartes Pokémon classiques, celles de McDonald’s ne sont pas celles qui ont le plus de valeur, mais certaines peuvent tout de même se vendre pour une certaine somme. Tirant profit de la déception des fans de la franchise qui étaient repartis les mains vides, par le passé  les scalpers en avaient profité pour revendre les cartes à prix d’or. Et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg, certains n’hésitent pas à aller beaucoup plus loin.

Happy Meal PokémonTwitter @Colorfulraccoon
Certaines personnes n’ont pas hésité à passer dans plusieurs McDonald’s pour accumuler les boosters

Selon un article de The Gila Hearld, un homme de 32 ans a été arrêté après qu’un officier ait découvert des cartes Pokémon volées dans son véhicule lors d’un contrôle routier.

Un homme emprisonné et licencié de McDonald’s pour des cartes Pokémon volées

Selon l’article l’homme aurait été remarqué après avoir grillé un stop. Peu après, le policier a appris qu’il n’avait pas de permis sur lui, mais qu’il était en route pour voir un ami et obtenir de l’argent pour manger.

Après avoir fouillé la voiture, le policier a trouvé une boîte contenant 200 paquets de cartes Pokémon estampillées du logo de McDonald’s d’une valeur d’environ 120 dollars.

L’homme a déclaré qu’il avait acheté les cartes et qu’il prévoyait de les vendre à un “ami”, mais en poursuivant son investigation l’officier a découvert qu’il était en fait employé par McDonald.

Toujours selon l’article, une fois que le restaurant a été informé la police que les cartes avaient été volées, l’homme a été licencié. Il a été accusé de vol et de trafic de biens volés et a été placé dans le centre de détention pour adultes du comté de Graham. Il était déjà en probation pour des accusations liées à la drogue.

Ce n’est pas le premier crime lié à des cartes Pokémon en 2022. Rien que cette année, nous avons vu une collection de 500 000 $ volée dans un hold-up, un homme volé sous la menace d’une arme en France, et même une poursuite policière de haute voltige.

Chargement...