Pokimane menace de quitter Streamlabs - Dexerto.fr
Divertissement

Suite aux allégations d’OBS, Pokimane menace d’arrêter de collaborer avec Streamlabs

Publié le: 17/Nov/2021 14:35

by Isabelle Thierens

Partager


Alors que les allégations d’OBS et de Lightstream à l’encontre de Streamlabs ont mis le feu à la twittosphère, Imane “Pokimane” Anys a ouvertement critiqué Streamlabs, menaçant d’arrêter de collaborer avec eux s’ils n’arrangent pas la situation.

À l’image de l’épineux choix qui hante encore aujourd’hui de nombreux dresseurs Pokémon, à savoir “Salamèche, Bulbizarre ou Carapuce ?”, les streameurs eux devaient se prononcer entre Streamlabs et OBS, les deux mastodontes du streaming.

Néanmoins, de récents événements pourraient bien leur simplifier le choix à l’avenir. En effet alors que Streamlabs annonçait en grande pompe l’arrivée de son Streamlabs Studio, Lightstream et OBS sont intervenus pour pointer les trop nombreuses similitudes qui existent entre les services proposés par Streamlabs et les leurs.

Publicité

Streamlabs dans la tourmente face à Lightstream et OBS

“Streamlabs devrait avoir honte”, a déclaré le PDG et co-fondateur de Lightstream. “Ce n’était pas suffisant d’avoir roulé sur le dur labeur d’OBS. Maintenant ils copient le nôtre, jusqu’à la mise en page et chaque mot de notre site marketing et de notre UX.”

Pour appuyer ses dires, il a partagé une capture d’écran illustrant la troublante ressemblance des deux sites.

OBS de son côté a partagé un long thread pour expliquer la situation. “À l’approche du lancement de SLOBS, Streamlabs nous a contactés pour utiliser le nom d’OBS. Nous leur avons gentiment demandé de ne pas le faire. Ils l’ont quand même fait et ont ensuite déposé la marque. Nous avons essayé de régler ce problème en privé, mais ils se sont montrés peu coopératifs à chaque fois… Nous sommes souvent confrontés à des utilisateurs confus et même à des entreprises qui ne comprennent pas la différence entre les deux applications.

Publicité

Ils ont ajouté que si Streamlabs n’a rien fait de mal “légalement parlant”, ils ont “ignoré à plusieurs reprises le principe de l’open source”. Quoi qu’il en soit, OBS a déclaré qu’ils continueraient de fournir “des logiciels et des outils libres et accessible à tous”.

Pokimane entre dans la danse

Sans surprise, Pokimane, qui est affiliée à Streamlabs et dont la photo figure sur leur site Web, a eu très rapidement vent de la situation. Elle a alors menacé de rompre ses liens avec eux s’ils ne rectifiaient pas la situation.

“Streamlabs a intérêt à résoudre tous ces problèmes ou je leur demanderai de retirer mon visage de la plateforme”, a-t-elle déclaré.

Publicité

S’ils n’obtempèrent pas, elle a promis de “chercher à utiliser un autre service“. Bien sûr la streameuse à succès n’a pas été la seule à réagir, de nombreuses voix se sont élevées sur la toile.

La réponse de Streamlabs

En plein dans la tourmente, Streamlabs a répondu aux allégations de Lightstream. Ils ont déclaré avoir fait “une erreur”,  avançant que “le texte sur la page de destination était un texte de remplacement qui a publié par erreur”.

Ils ont déclaré avoir rectifié le tir et contacté l’équipe de Lightstream pour s’excuser.

En revanche, ils ne se sont pas exprimé par rapport à leur différent avec OBS. Affaire à suivre …

Publicité