Fortnite Apex FIFA Call of Duty Autres Jeux Divertissement Films/Séries Dexerto TV Contact
 
Divertissement • 22/04/19

Une streameuse Twitch bannie pour avoir utilisé son smartphone comme sex toy

Shares
Une streameuse Twitch bannie pour avoir utilisé son smartphone comme sex toy

Le contenu sensible sur Twitch devient une habitude, swatting, vandalisme, bagarres et même pornographie sont régulièrement diffusés en direct, volontairement ou non.

Publicité

La streameuse Twitch 'Ahrilove' était en pleine diffusion ce dimanche 21 avril (le dimanche de Pâques, ni plus ni moins) lorsqu'elle a décidé de trouver une nouvelle utilisation à son smartphone en le mettant sur vibreur et en le plaçant dans ses sous-vêtements.

Le clip de ce moment pour le moins surprenant, surtout avec en fond la chanson "My Neck, My Back" de Khia, peut être visionné ci-dessous, mais il est réservé à un public averti, son contenu étant très sensible.

Publicité

Bannie pour utilisation non appropriée de son Smartphone

Bien entendu, de telles actions vont à l'encontre des règles d'utilisation de Twitch et il n'aura pas fallu longtemps avant que la chaîne de la streameuse soit bannie pendant 24 heures.

Cette affaire a fait réagir un grand nombre de personnes sur les réseaux sociaux. Certains se sont demandés comment cela se fait qu'Ahrilove s'en soit sortie à si bon compte alors que d'autres ont affirmé que "c'est la raison pour laquelle je ne demande jamais à utiliser le smartphone de quelqu'un d'autre".

Une petite histoire des dérapages sur Twitch

Ce n'est bien entendu pas la première fois qu'un streameur diffuse du contenu plus que sensible sur sa chaîne Twitch. Nous pouvons par exemple mentionner 'BadBunny' qui s'était également faite bannir à la mi-avril pour avoir laissé paraître un petit peu trop de surface de peau pendant un stream "Just Chatting".

Une autre affaire bien plus sérieuse avait éclaté fin janvier, lorsqu'une chaîne a réussi à diffuser pendant 10 minutes des scènes de "porno hardcore" avec un pic à 8 000 viewers.

Publicité

"Pendant que vous êtes tous en train de vous plaindre des publicités de Pokimane sur vos chaînes, je regarde du porno hardcore dans la section Just Chatting avec plus de 5 000 viewers. Losers."

Il n'est donc pas rare qu'une affaire de ce type éclate sur la plateforme leader du livestreaming dans le monde. De nombreux modérateurs ont évidemment pour rôle de repérer et de bannir ce genre de contenu, mais dans un Dexerto Talk Show datant du 8 avril, le Directeur du Développement du Créateur, dhWHEAT, avait déclaré : "c'est l'une des choses les plus difficiles que n'importe quelle entreprise sur Internet [ait à faire]".

Ahrilove n'a à ce jour pas publié de commentaire sur cette affaire, ni sur son ban de 24h.

Lire plus sur :
Twitch