Divertissement

Pokimane sous le choc après que son chat sur Minecraft a été tué sous ses yeux

par Isabelle Thierens
Pokimane, YouTube / Mojang

Partager


La populaire streameuse et youtubeuse Imane 'Pokimane' Anys, a été complètement dévastée après avoir vu son chat bien-aimé sur Minecraft être tué juste sous ses yeux lors d'un live.

Pokimane est une créatrice de contenu très populaire. La jeune femme vient de fêter ses 4 millions d'abonnés sur Instagram ainsi que sur YouTube.

Quand on regarde les différentes vidéos postées par Pokimane, il ne fait aucun doute qu'elle est une grande amatrice de Minecraft. Elle explore régulièrement le jeu en compagnie de Cameron 'Fitz' McKay,dans un esprit de franche camaraderie, mais tout n'est pas toujours rose ...

Publicité

Pokimane, YouTube
Pokimane, YouTube

Le duo a exploré différentes régions et ils ont montré à leurs viewers ce qu'ils ont pu créer ensemble.

Après avoir montré une ferme surpeuplée et certaines de leurs autres structures, ils ont décidé d'élever deux des chats. Pokimane était très emballée par le fait de s'occuper de son chat, mais sa joie ne fut que de courte durée.

Fitz a annoncé à nouveau que si quelqu'un faisait un don de 500 dollars, il serait ouvert à l'idée de tuer le chat de Pokimane, mais personne ne s'attendait à ce que ce soit aussi brutal.

Publicité

Une fois le don fait, ce n'était plus qu'une question de temps avant que Fitz passe à l'action, peu importe la réaction de Pokimane. Alors, il a choisi son arme de prédilection : la lave.

"Qu'est-ce que tu fais?" lui a demandé Pokimane, ce à quoi il a répondu "Oh, je suis en train d'expérimenter."

Après être entré dans la maison, le YouTuber a détruit des blocs juste devant le chat avant d'y introduire de la lave puis il a fini par le pousser dans le trou, le brûlant vif en quelques secondes ce qui a suscité une vive réaction de la part de Pokimane.

Publicité

Ces derniers temps, la streameuse n'a pas trop de chance avec ses animaux de compagnie sur Minecraft, elle a tué son chien accidentellement à une autre occasion en septembre... 

Qui sait ce qui reste à venir.