La streameuse bannie pour avoir eu des relations sexuelles en live est déjà de retour sur Twitch

Streameuse Twitch bannie pour une relation sexuelle en liveTwitch | Kimmikka

Seulement 7 jours après avoir été bannie pour avoir eu relations sexuelles au beau milieu de son stream, Kimmikka est déjà de retour sur Twitch, une décision qui aux yeux de nombreux internautes ne fait que prouver le biais de la plateforme de streaming d’Amazon.

Au cours de son live du 24 août, kimmikka s’est faite surprendre en plein ébat par ses viewers. Rapidement des clips de l’incident ont commencé à circuler sur la toile, devenant viral sur le célèbre Livestreamfail de Reddit et la streameuse a été bannie de Twitch dans la foulée.

De nombreuses voix s’étaient élevées, se félicitant de la décision des modérateurs de la plateforme, néanmoins contrairement à ce que beaucoup pensaient la suspension n’était pas permanente, loin de là. Le 4 septembre, Kimmikka a confié au journaliste Jake Lucky que sa sanction ne devait durer qu’une semaine.

Sans surprise, cette décision a suscité une vague de protestation sur les réseaux sociaux. À chaque nouvelle controverse de cet acabit, les internautes s’indignent du manque de réaction de Twitch, pointant du doigt le favoritisme qui à leur sens règne sur la plateforme de streaming.

La twittosphère s’insurge de la décision de Twitch

Bien qu’il n’y ait pas eu de nudité, la plupart des internautes s’attendaient à plus qu’une interdiction de 7 jours. À leurs yeux, compte tenu de la gravité de ses actes, la streameuse aurait dû écoper d’un bannissement permanent.

Cependant, c’est tout le contraire qui a eu lieu. La chaîne Twitch de Kimmikka est de nouveau disponible depuis le 4 septembre et dans la foulée la jeune femme a vu son nombre de followers s’envoler, passant de 231 adeptes à plus de 2 100 à l’heure où sont écrites ces lignes.

Avant de reprendre les lives, le ménage a été fait sur la chaîne, ne laissant que quelques clips et aucune VOD. Kimmikka s’est également exprimée sur ce qu’il s’est passé, déclarant qu’il s’agissait que d’un “accident dû à l’alcool”

Chargement...